Agriculture en Indonésie

par Guswandi Guswandi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Rémy Herrera.

Soutenue le 18-04-2017

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Hugues Tertrais.

Le jury était composé de Rémy Herrera, Bruno Tinel.

Les rapporteurs étaient Catherine Figuière, Thierry Pouch.


  • Résumé

    Cette thèse s’efforce de démontrer que l’évolution de l’agriculture et de la politique du développement agricole en Indonésie est fondée sur de longues expériences historiques s’étendant de l’époque précoloniale jusqu'à aujourd’hui. Les processus de développement ne sont pas de formes linéaires. Ils se sont réalisés par petits à-coups. Suivant les époques, ces différents processus de développement agricoles ont pu suivre des directions opposées.Ceux-ci ont également connu des contradictions fondamentales qui varient en fonction des intérêts de leurs promoteurs. Ces différents développements dépendent en effet de l'État et de ses relations avec d’autres agents comme les grands planteurs (propriétaires des plantations) et les paysans. Ces relations ne sont pas souvent fondées sur un principe d’égalité. L’influence des paysans en matière de négociation est souvent faible face aux autres agents économiques. L’héritage colonial et les structures féodales se font encore sentir de nos jours, et les paysans sont souvent en position de faiblesse, à moins qu’ils s`organisent entre eux pour leurs intérêts communs. Même si les quantités de productions agricoles sont en augmentation, la structure agraire inégale n'a pas beaucoup changé jusqu’à maintenant, depuis les époques féodales (locales), coloniales (européenne) et pendant l`occupation japonaise peu de choses ont changé. Les paysans doivent s’organiser et coopérer ensemble afin d’obtenir l’accès aux terres agricoles et défendre cet accès. Pour les paysans papous, la question principale reste posée : quels seraient des intérêts communs ou convergents entre les paysans indonésiens, ceux du centre (Java), ceux de la périphérie et ceux de Papouasie par exemple pour construire un meilleur avenir pour eux et lutter contre les fortes pénétrations dont ils souffrent aujourd'hui des investissements des capitalistes étrangers, mais aussi de celles des nationaux avec leurs propres élites locales ?

  • Titre traduit

    Agriculture in Indonesia


  • Résumé

    This dissertation asserts the complexity of the Indonesian agricultural problems. These problems occurred after the independence in a non-linear historical trajectory. However, the historical inheritance of the successive agricultural and land policies implemented since the precolonial period has also influenced the current situation of the largest actor in agricultural sector, Indonesian peasants. The development processes are not in linear forms, but conjectural ones. They are realized by short burst. According to the periods, they have followed opposite directions. The processes of agricultural development depend on the interests of their promoters : the state and its relations with other agents such as the large planters and the peasants. These relations are often not in equally beneficial. The bargaining position of the peasants is often weaker relative to theother economic agents. Even though the results of agricultural production are increasing, the unequal agrarian structure has not changed much since the feudal (local), colonial (European) and fascist (Japanese) periods. The Indonesian peasants need to self-organize and to cooperate together in order to increase its bargaining position so that they can access the agriculture lands as well as defend them. In the case of the Papuan peasants, the open question is what would be the common or converging interests of Indonesian peasants in general, compared to those in the peripheral regions such as Papua, to prepare a better future for them at the face of strong penetrations they suffer today from foreign and national capitalists, and their own local ruling elites? While ruling out independence option, Javanese and Papuan peasants need to cooperateand, if possible, join force to increase its bargaining position against the strong penetration of capitalists.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.