Essais sur l'impact des mesures de politique monétaire non conventionnelle dans la zone euro

par Kouamé Désiré Kanga

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patrick Villieu.

Soutenue le 25-01-2017

à Orléans , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Orléans) , en partenariat avec Laboratoire d'économie (Orléans) (laboratoire) .

Le jury était composé de Patrick Villieu, Jean-Bernard Chatelain, Chrisitina Badarau-Semenescu, Gregory Levieuge, Jean-Christophe Poutineau, Jean-Guillaume Sahuc.

Les rapporteurs étaient Jean-Bernard Chatelain, Chrisitina Badarau-Semenescu.


  • Résumé

    La crise financière et ´économique a remis en cause les modalités de mise en œuvre et de fonctionnement de la politique monétaire. Avant la crise, la politique monétaire était simplement retranscrite par une règle de taux d’intérêt. Désormais, les instruments et les canaux de transmission sont devenus complexes et les effets incertains. Dans cette perspective, cette thèse propose une évaluation théorique et empirique des politiques monétaires non conventionnelles dans l’environnement hétérogène qu’est la zone euro. Le chapitre 1 analyse les effets de ces politiques sur le coût du crédit aux entreprises. Nous montrons que les effets directs ont été limités. Néanmoins, les mesures non conventionnelles ont été efficaces dans l’accompagnement de la politique de taux zéro (effets indirects). Le chapitre 2 porte sur l’impact de ces politiques sur la courbe des taux et la prime souveraine. Nous montrons que ces mesures ont permis de réduire les primes. Toutefois, leur transmission est hétérogène entre les pays et dans le temps, suivant la perception des investisseurs. Nous ´étudions au chapitre 3 les conséquences macro-économiques et financières de ces politiques. Il ressort qu’elles se transmettent à l’économie par une hausse du prix des actifs suivie d’une baisse des taux d’intérêt. De ce fait, les conditions de crédit se sont assouplies, ce qui a relancé l’activité de financement bancaire. Ces politiques ont amélioré la compétitivité, stimulé la demande et augmenté le taux d’inflation. Néanmoins, leurs effets sur l’activité et les conditions d’offre et de demande de crédit sont lents dans certains pays. Dans le chapitre 4, nous montrons avec un modèle DSGE, qu’une forte capitalisation bancaire et un secteur bancaire en bonne santé renforcent la transmission des politiques non conventionnelles conformément à ce qui avait ´été trouvé empiriquement dans la première partie de la thèse.

  • Titre traduit

    Essays on the impact of unconventional monetary policies in the euro area


  • Résumé

    The financial and economic crisis has challenged the implementation and the transmission channels ofthe monetary policy. Before the crisis, monetary policy was conducted through a simple interest rate rule.Now, instruments and channels of transmission have become complex and uncertain. In this perspective, thisthesis focuses on theoretical and empirical evaluation of unconventional monetary policies in the heterogeneousenvironment that is the euro area. Chapter 1 analyses the effects of these policies on the cost of credit toenterprises. We show that the direct effects have been limited. Nevertheless, unconventional policies havebeen effective in supporting the zero interest rate policy (indirect effects). Chapter 2 focuses on the effects ofthese policies on the yield curve and the sovereign premium. We point out that these policies have reducedpremiums. Their transmission is strongly influenced by the market expectations and heterogeneous acrosscountries and over time. We discuss in Chapter 3 the macroeconomic and financial implications of thesepolicies. We show that they increased asset prices and lowered interest rates. As a result, credit conditionswere relaxed, which boosted bank lending. These policies have improved the competitiveness of the country,increased output and inflation. However, their effects on the real activity, the credit standard and the creditdemand is slow in some countries. By using a DSGE model in Chapter 4, we find that a strong bankcapitalization and a healthy banking sector enhance the transmission of unconventional policies, in accordancewith what has been found empirically in the first part of the thesis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?