Les représentations de Jeanne d'Arc à Rouen, en particulier à travers la collection de Camille Vallery-Radot

par Réjane Silighini

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Yannick Marec.

Soutenue le 11-12-2017

à Normandie , dans le cadre de École doctorale histoire, mémoire, patrimoine, langage (Mont- Saint- Aignan, Seine-Maritime) , en partenariat avec Groupe de recherche d'histoire (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime) (laboratoire) et de Université de Rouen Normandie (Etablissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Élisabeth Lalou.

Les rapporteurs étaient Bertrand Tillier, Xavier Hélary.


  • Résumé

    Jeanne d’Arc devient l’un des personnages clés de la fin du XIXème siècle. Façonnée et tiraillée, construite comme un symbole, elle est au cœur des enjeux politiques. C’est dans ce contexte que Camille Vallery-Radot réunit sa collection. Née en 1880 et contemporaine de cette période, elle s’est prise de passion pour Jeanne d’Arc et collectionne dès son enfance et jusqu’à sa mort en 1927 tout ce qui a trait à son héroïne, soit 10 000 documents. Sa collection s’apparente à un regard contemporain, et qui se veut en même temps exhaustif, de la période qui, progressivement, fait de la Pucelle un symbole fort de la Patrie. Elle témoigne de cette construction d’un mythe et d’un véritable culte lorsque Jeanne d’Arc devient le symbole de tout un peuple jusqu’à devenir ensuite un produit moteur pour le tourisme naissant. Le personnage de Jeanne d’Arc prend une place centrale dans les politiques culturelles qui commencent à se structurer à cette même période. A Rouen, la préservation et la valorisation du patrimoine lié à l’héroïne est au coeur de la démarche. Au-delà de sa fonction commémorative, l’enjeu de ce patrimoine devient aussi celui de l’attractivité d’un territoire.

  • Titre traduit

    Portrayal of Joan of Arc in Rouen, especially through Camille Vallery Radot's personal collection


  • Résumé

    By the end of the 19th century, Joan of Arc became one of the key character, shaped and raised as a symbol, she is at the core of political stakes. The Camille Vallery Radot's collection fits this context. She was born in 1880 and was contemporary of that period. She became passionate about Joan of Arc at the early age to her death in 1927. She collected everything she can find about her heroin, in total around 10 000 documents. This collection is a certain contemporary viewpoint, even exhaustive, of the period which will gradually built the Pucelle d’Orléans to a strong mother country symbol. Her collection witnesses the creation of myth and cult of Joan of Arc for the entire French population to become a product to rising tourism. Joan of Arc becomes the mainspring of cultural politics which arise at that time. In Rouen, preservation and development of patrimony linked to the heroin is deep in the heart of the procedures that leads not only to a commemoration, but also to a challenge of attractiveness issue.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Les représentations de Jeanne d'Arc à Rouen, en particulier à travers la collection de Camille Vallery-Radot


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. BU Lettres, Sciences humaines. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Les représentations de Jeanne d'Arc à Rouen, en particulier à travers la collection de Camille Vallery-Radot
  • Détails : 1 vol. (733 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 420-430
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.