Vitalités linguistique et religieuse chez les Néwar bouddhistes de la vallée de Kathmandu

par Frédéric Moronval

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Salih Akin et de Gérard Toffin.

Soutenue le 15-12-2017

à Normandie , dans le cadre de École doctorale histoire, mémoire, patrimoine, langage (Mont- Saint- Aignan, Seine-Maritime) , en partenariat avec Laboratoire Dynamique du Langage In Situ (Mont Saint Aignan, Seine-Maritime) (laboratoire) , Université de Rouen Normandie (Etablissement de préparation de la thèse) et de Dynamique du Langage In Situ / DYLIS (laboratoire) .

Le président du jury était Foued Laroussi.

Le jury était composé de Salih Akin, Gérard Toffin, Foued Laroussi, Philippe Cornu, Annie Montaut.

Les rapporteurs étaient Philippe Cornu, Annie Montaut.


  • Résumé

    La population autochtone de la vallée de Kathmandu, les Néwar, a vu sa langue, le néwari ou népalbhasa, et l’une de ses religions, le bouddhisme, se trouver minorées par l’annexion militaire de leur territoire au Népal de la dynastie Shah, hindoue et népaliphone, en 1769. Un siècle plus tard, la politique de discrimination de la langue et de la religion bouddhiste lancée par l’Etat à l’encontre des Néwar a provoqué l’émergence d’une conscience identitaire et d’actes de résistance culturelle. Or, depuis ses débuts, la revendication de l’appartenance au groupe linguistique néwar et, souvent, de sa défense, se double chez ses acteurs d’un rattachement personnel à la religion bouddhiste, sans que cette double appartenance soit pour autant mise en avant dans les discours.La mise en regard de la situation actuelle de la vitalité de la langue et de celle du bouddhisme dans cette population vise d’une part à documenter l’étude des relations entre langue et religion, et d’autre part à proposer l’application d’outils d’évaluation de la vitalité linguistique à celle de la vitalité religieuse. C’est également une confirmation de la nécessité qu’il y a à mettre au jour et à conceptualiser les relations entre la langue et les autres dynamismes sociaux dont elle semble être, si souvent, à la fois le vecteur et l’enjeu.

  • Titre traduit

    Vitality of Language and Religion Among the Buddhist Newars of Kathmandu Valley


  • Résumé

    In 1769, the Shah dynasty from Western Nepal, promoting Hinduism and speaking Nepali, had conquered the Kathmandu Valley and integrated it into a much wider Nepal. As a consequence, the language, as well as the Buddhist tradition of the local indigenous ethnic group, the Newars, became minority ones. A century later, the State launched a repressive policy towards both Newari language and Buddhism, and the result has been the development of identity awareness, both in the linguistic and in the religious fields, among the Newar intelligentsia, who entered cultural resistance. Therefore, since the beginning, both language and religion have been associated, although activists hardly acknowledge this double-sided feature of their commitments.This study of the current situation of both language and religion vitalities among the Newars of the Kathmandu Valley aims primarily at documenting the research on relations between language and religion, and at testing the application of evaluation tools of language vitality to the evaluation of religious vitality. Furthermore, it confirms the necessity we are facing to explore and conceptualize more the links between language and the social dynamics it often sustains but also depends on.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autres versions

Vitalités linguistique et religieuse chez les Néwar bouddhistes de la vallée de Kathmandu


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par l'Harmattan à Paris

Langue et religion au Népal : les Néwar bouddhistes de la vallée de Kathmandu


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. BU Lettres, Sciences humaines. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 2 publication s .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Vitalités linguistique et religieuse chez les Néwar bouddhistes de la vallée de Kathmandu
  • Détails : 1 vol. (533 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 481-522. Index

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2018 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Langue et religion au Népal : les Néwar bouddhistes de la vallée de Kathmandu
  • Dans la collection : Populations et trajectoires
  • Détails : 1 vol. (494 p.)
  • ISBN : 978-2343-15084-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 439-481. Glossaire
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

  • null Vitalités linguistique et religieuse chez les Néwar bouddhistes de la vallée de Kathmandu : cacher l(es) exemplaire(s)
  • 978-2343-15084-0 Langue et religion au Népal : les Néwar bouddhistes de la vallée de Kathmandu : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.