Du récit fictif au journal personnel : l'itinéraire de Jacques de Bourbon Busset : étude de deux cahiers inédits

par Bernadette Charmet

Thèse de doctorat en Langues et litteratures francaises

Sous la direction de Françoise Simonet-Tenant.


  • Résumé

    S’il est devenu aujourd’hui assez courant de s’intéresser à la genèse d’écrits littéraires divers, il est un genre qui ne semble guère se prêter à ce genre d’approche : le journal personnel. Écriture au jour le jour, écriture a priori spontanée semblant exclure tout brouillon, toute préparation autre que mentale, on ne voit pas bien comment on pourrait en suivre la genèse. Or les Cahiers de Jacques de Bourbon Busset que nous publions ici apportent un démenti éclatant à de tels préjugés : pendant six ans et demi, d’août 1958 à décembre 1964, l’écrivain, qui a déjà publié plusieurs récits, va s’interroger très longuement sur ce que doit être son œuvre essentielle, qu’il estime ne pas avoir encore écrite. Et ces Cahiers montrent en particulier comment, peu à peu, il évolue, abandonnant l’idée d’écrire un grand roman, puis un livre d’essais, puis un grand récit autobiographique, pour accepter finalement l’idée que l’œuvre essentielle qu’il doit écrire est son Journal, Journal qu’il publiera effectivement pendant vingt ans. Comment arriver à accepter cette idée quand on déteste l’anecdotique, la complaisance, le narcissisme et quand on refuse de prendre soi-même la parole dans ses livres ?

  • Titre traduit

    From fictional account to private diary : the route taken by Jacques de Bourbon Busset : study of two unpublished cahiers (notebooks)


  • Résumé

    Although it has now become quite common to study the origins of various literary works there is one genre which would not appear to be suited to this type of approach: the personal diary. Entries are written day to day, the writing is, in principle, spontaneous, and would appear to exclude any kind of rough draft, any kind of preparation other than mental. It is difficult to see, therefore, how its origin can be tracked. And yet the Cahiers written by Jacques de Bourbon Busset that we are publishing here refute such prejudices completely: for six and a half years, from August 1958 to December 1964, the author, who had already published several books, was to ask himself at great length what his essential work was to be, work that he believed he had not yet written. And these Cahiers demonstrate specifically how he gradually evolved, abandoning ideas of writing a great novel, then a book of essays and then a major autobiographical account, before finally accepting the idea that the essential work he had to write was his Journal or private diary, a Journal that he actually published over a period of twenty years. How did he come to accept this idea when he hated all things anecdotal, self-indulgent or narcissistic and when he refused to speak in the first person in his books?


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Du récit fictif au journal personnel : l'itinéraire de Jacques de Bourbon Busset : étude de deux cahiers inédits


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?