Approche en santé mentale des SDF en lien avec leur type de prise en charge par le dispositif d'aide sociale.

par Gaetan Langlard

Thèse de doctorat en Psychologie clinique et psychopathologie

Sous la direction de Pascal Le Maléfan et de Évelyne Bouteyre.

Soutenue le 19-05-2017

à Normandie , dans le cadre de École doctorale Homme, sociétés, risques, territoire (Caen) .

Le jury était composé de Didier Drieu.

Les rapporteurs étaient Anne-Marie Costalat-Founeau, Aubeline Vinay.


  • Résumé

    En pleine extension, la population sans domicile fixe (SDF) est devenue une problématique sociétale majeure qui confronte le dispositif de veille sociale à son impuissance. L'objectif de cette recherche est de comprendre comment une frange de la population SDF parvient à entrer dans une dynamique d'insertion quand une autre se chronicise dans sa situation. Pour ce faire, trois groupes sont comparés: un groupe de 24 SDF fréquentant l'hébergement d'urgence, un groupe de 25 SDF inscrits dans une structure d'insertion et un groupe de 25 SDF, "chronicisés", accueillis dans une structure de stabilisation. Un entretien semi-directif est mené auprès de chaque participant, et sont administrées l'échelle d'anxiété et de dépression (Zigmond et Snaith, 1983) et l'échelle d'estime de soi de Rosenberg (1965). une adaptation a été nécessaire pour l'échelle de lieu de contrôle (IPAH-Jutras, 1987) et pour le Questionnaire de Soutien Social Perçu (Bruchon-Schweitzer et Quintard, 2001), également administrés. de nombreuses variables différencient significativement les groupes SDF. Ces résultats permettent d'établir des liens entre le type de prise en charge d'une part, la souffrance psychique, la qualité du lien social et la perturbation identitaire d'autre part. Totalement déstructurante pour les SDF, la situation d'hébergement d'urgence est source d'une intense souffrance psychique. Ayant préservé ce qui fonde leur identité, certains SDF parviennent à s'appuyer sur le lien social pour s'inscrire dans une dynamique d'insertion. A l'inverse, d'autres mettent en place des défenses psychiques et des stratégies de survie qui ont l'effet paradoxal de favoriser leur chronicisation tout en diminuant drastiquement leur souffrance. C'est en considérant la santé mentale des SDF et leurs stratégies d'adaptation que nous pourrons améliorer le dispositif afin que la prise en charge soit adaptée à cette population.

  • Titre traduit

    Mental Health approach of homeless people in relation to the type of care offered by the plan of social assistance


  • Résumé

    The growing population of homeless has become a major social issue which forces the Social Watch to face its own inefficiency. The purpose of this study is to understand how a part of the homeless manages to achieve a process of social reintegration while another stays in a chronic state of homelessness. To do so, three groups have been compared: a group of 24 homeless people using the emergency center, a group of 25 homeless registered in a social reintegration center and a group of 25 homeless, in a "chronic state of homelessness", sheltered in a center of stabilization. A semi-structured interview is carried out with each participant. their are assessed on the Hospital Anxiety and Depression Scale (Zigmond and Snaith, 1983) and the Rosenberg Self-Esteem Scale (1965). An adaptation is necessary for the Locus of Control Scale (IPAH - Jutras, 1987) and for the Perceived Social Support Questionnaire (Bruchon-Schweitzer et Quintard, 2001), which are also used. Numerous variables clearly dissociate these groups of homeless people. The results show the link between the type of social care, mental suffering, the strength of the social link and the disruption of one'x identuty. Deeply destructive for homeless people, the emergency center's environment is a source of intense psychological sufferinf. Having preserved what shapes their identity, some homeless manage to rely on this social link to start a pocess of integration. On the contrary, others build psychological fences and strategies to survive that paradoxically reinforce their chronic homelessness while drastically reducing their sufferings. By taking homeless people's mental health into account and their strategies to adapt, we will be abl to improve our plan of action so that this population can be taken care of properly.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 19-05-2020


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Approche en santé mentale des SDF en lien avec leur type de prise en charge par le dispositif d'aide sociale.


Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Approche en santé mentale des SDF en lien avec leur type de prise en charge par le dispositif d'aide sociale.
  • Détails : 2 vol. (425-79 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.383-425
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?