Le dernier apanage. : Gouvernement et administration des comtés d'Alençon et du Perche (1290-1525)

par Franck Mauger

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archeologie

Sous la direction de François Neveux.

Le président du jury était Véronique Gazeau.

Le jury était composé de François Neveux, Olivier Mattéoni, Anne Curry, Philippe Charon.

Les rapporteurs étaient Olivier Mattéoni, Anne Curry.


  • Résumé

    Constitué par saint Louis en faveur de son fils Pierre, mort en 1284, l’apanage d’Alençon renaît en 1290 lorsque le roi Philippe le Bel l’octroie à son frère Charles de Valois. Sept comtes, puis ducs à partir de 1415, lui succéderont jusqu’en 1525. Cousins des rois et pairs de France, les Valois-Alençon ont fait de cet apanage normanno-percheron le cœur d’une principauté étendue du pays de Caux aux rivages de la Loire, des marches de Bretagne au pays chartrain.Les principats de Pierre II (1367-1404) et de son fils Jean Ier, mort à Azincourt en 1415, marquent l’apogée de cette œuvre politique soutenue par le roi. Désormais enracinés sur l’apanage, les Alençon réforment l’administration des territoires, s’entourent d’officiers polyvalents et dotent leur principauté des institutions traditionnellement dévolues au gouvernement des états : une chancellerie active, une trésorerie générale, une Chambre des comptes et même un Échiquier réputé souverain. Au palais neuf d’Argentan, l’Hôtel comtal accueille quelque deux cent trente officiers et serviteurs et brille d’un éclat jusqu’alors insoupçonné. La démarche prosopographique, qui étudie les caractéristiques sociologiques et les réseaux d’influence façonnant les carrières des agents du pouvoir, guide ici la découverte des administrations princières.Hommes liges du parti d’Orléans, les Alençon paient toutefois au prix fort leur engagement politique. L’occupation lancastrienne (1417-1450) et l’exil, les rançons et l’obstruction durable du duc Jean II à la politique du roi minent leur autorité. La faillite menace et contraint les princes aux pires expédients. Leur incurie aggrave l’isolement qui les frappe jusqu’à ce qu’en 1515 l’avènement au trône de France de François d’Angoulême, « frère » par alliance du dernier duc Charles IV, offre à cette principauté un ultime et éphémère rayonnement.

  • Titre traduit

    Government and administration of the principality of Alençon (1290-1525)


  • Résumé

    Formed by Saint Louis in favour of his son Pierre, who died in 1284, the Alençon appanage revived in 1290 when King Philippe le Bel bestowed it upon his brother Charles de Valois. Seven princes, who became dukes as of 1415, succeeded him till 1525. Cousins to Kings and Peers of France, the Valois-Alençons turned the Norman-Percheron appanage into the heart of a principality stretching from the Pays de Caux to the banks of the Loire river, from the « Marches de Bretagne » to the Chartres area.The principates of Pierre II (1367-1404) and his son Jean I, who died in Azincourt in 1415, marked the heyday of this political piece of work supported by the King. Henceforth, rooted in this appannage, the Alençons reformed the administration of territories, surrounded themselves with versatile officers and endowed their principality with institutions traditionally devoted to the governance of states: an active chancellery, a general treasury, an exchequer and even a deemed sovereign court of justice. At the new castle of Argentan, the prince court hosted some two hundred and thirty officers and servants, and sparkled with a so far unsuspected lustre. The prosopographic approach, which studies the sociological features and the influence networks shaping the careers of the agents of authority, herein guides the discovery of the princely administration.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Le dernier apanage : Gouvernement et administration des comtés d'Alençon et du Perche (1290-1525)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Le dernier apanage : Gouvernement et administration des comtés d'Alençon et du Perche (1290-1525)
  • Détails : 2 vol. (1053 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.