Le rôle des pesticides dans le choix de la conversion bio chez les agriculteurs. Etude de la dynamique de changement des représentations et des pratiques.

par Armance Valette

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Patrick Rateau et de Karine Weiss.

Soutenue le 10-11-2017

à Nîmes , dans le cadre de École doctorale Risques et Société (Nîmes) , en partenariat avec CHROME - Détection, Evaluation, Gestion des Risques CHROniques et éMErgents (laboratoire) et de CHROME - Détection, Evaluation, Gestion des Risques CHROniques et éMErgents (laboratoire) .


  • Résumé

    Ce travail questionne les relations entre représentations sociales et pratiques afin d’envisager une alternative à un déterminisme purement représentationnel ou praxéologique. Les études empiriques menées nous ont conduit à affirmer une relation circulaire, une influence réciproque entre représentations et pratiques. La première partie de ce travail s’inscrit dans le cadre du programme de recherche de recherche « Psychopest » dont l’objectif était d’étudier la représentation sociale des pesticides auprès d’agriculteurs et d’étudiants agricoles de trois territoires français : la Bretagne, la Martinique et le Sud-Est. Il s’agissait, d’un point de vue appliqué, d’œuvrer à la diminution de l’usage des pesticides. Les résultats obtenus nous ont permis d’observer l’influence et l’importance du territoire agricole : les représentations sociales des pesticides sont différentes selon les spécificités environnementales et géo-culturelles. Des directives nationales unilatérales ont dès lors peu de sens pour parvenir à réduire l’utilisation des pesticides. Dans le prolongement de ce travail, nous avons rencontré des agriculteurs en phase de changement de leurs pratiques agricoles. L’objectif était de se focaliser sur les liens entre les représentations sociales et les pratiques ainsi que d’étudier, du point de vue appliqué, les motivations à la conversion biologique et contribuer ainsi à la définition de recommandations visant à réduire les produits phytosanitaires. Cette seconde étude de terrain nous a permis de mettre à l’épreuve nos hypothèses quant à la relation de circularité entre les représentations et les pratiques en étudiant simultanément trois représentations (pesticide, agriculture et risque) auprès de deux groupes distincts (les agriculteurs en conversion et les agriculteurs conventionnels) ; elle nous a permis également d’explorer la question des liens entre plusieurs représentations. Les représentations sociales des agriculteurs en conversion ont changé par rapport à celles de leurs homologues conventionnels. De plus, nous observons davantage d’imbrications entre les représentations des pesticides, de l’agriculture et du risque chez les agriculteurs en conversion. A l’inverse, les représentations sociales des agriculteurs conventionnels présentent moins de connexions entre elles et paraissent plus indépendantes les unes des autres. Les représentations sociales et les pratiques des agriculteurs en conversion ont évolué et leur ensemble représentationnel (pesticide, agriculture, risque) présente des connexions qu’il faudrait approfondir. Les deux groupes d’agriculteurs (conversions et conventionnels) se distinguent sur l’ensemble des mesures effectuées. En effet, les agriculteurs en conversion sont plus anxieux face aux pesticides, sont plus impliqués quant à l’objectif de leur réduction et se sentent moins attachés au groupe de référence des agriculteurs en général. Ainsi, l’ensemble des résultats obtenus appuie le modèle circulaire d’interaction des représentations sociales et des pratiques que nous proposons dans ce travail.

  • Titre traduit

    Pesticides role in organic conversion choice among farmers. Study of the dynamic representations and practices change.


  • Résumé

    These works question the relation between social representations and practices in order to propose an alternative to purely representational or praxiological determinism. The empirical studies conducted led us to posit a circular relationship, a reciprocal influence between representations and practices. The first part of this work was conducted within the “Psychopest” research program, whose aim was to study the social representations of pesticides among farmers and trainee farmers in three French territories: Britanny, Martinique and the South-East. In an applied perspective, the aim was to work towards reducing pesticide use. Through the results, we observed the influence and importance of agricultural territory: social representations of pesticides were different depending on geo-cultural and environmental specificities. Unilateral national directives hence hold little meaning for reducing pesticide use. To continue this work, we met farmers who were in the process of changing their farming practices. The objective was to focus on links between social representations and practices, as well as to study, from an applied point of view, the motivations to convert to organic farming and thus make recommendations for reducing phytosanitary product use. This second field study focused on three hypotheses regarding the circular relationship between representations and practices, by simultaneously studying three representations (pesticides, farming and risk) in two distinct groups (conventional farmers and converting farmers); it also enabled us to study the relation between several representations. Compared to conventional farmers, the social representations among converting farmers have changed. Moreover, we observed more overlap between the representations of pesticides, farming and risk among these farmers. Contrariwise, the social representations among conventional farmers presented the least connections and thus appeared more independent from one another. The social representations and practices of converting farmers have evolved and their representational “set” (pesticides, farming and risk) hold connections that should be further studied. Both groups of farmers (conventional or conversion) differed on all measures. Indeed, converting farmers were more anxious about pesticides, more involved in trying to reduce their use, and less attached to farmers in general. Hence, these results support the circular relationship between practices and representations suggested in this work.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nîmes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.