« Ramer ensemble » en aviron : entre régulation inter- et extra-personnelle, contribution à une approche enactive des couplages sociaux

par Mehdi R'kiouak

Thèse de doctorat en Staps

Sous la direction de Jacques Saury, Jérôme Bourbousson et de Marc Durand.

Le président du jury était Reinoud Jan Bootsma.

Le jury était composé de Déborah Nourrit-Lucas.

Les rapporteurs étaient Géraldine Rix-Lièvre, Ludovic Seifert.


  • Résumé

    En s’inscrivant dans une approche énactive et interdisciplinaire de la coordination interpersonnelle (Bourbousson, 2015), cette thèse visait à mieux comprendre la manière dont des rameurs expérimentés en aviron (co-) régulaient leur activité collective en temps réel en relation avec leur bateau. Trois études de cas sur des équipages en deux de pointe sans barreur composent cette thèse. L’Étude 1 pointe que (a) les deux rameurs faisaient rarement simultanément l’expérience de leur action conjointe, (b) certains coups de rame étaient cependant simultanément vécus comme efficaces ou non-efficaces, et (c) les rameurs régulaient activement leur activité collective en s’ajustant mutuellement aux comportements de leur partenaire (i.e., (co- )régulation interpersonnelle). L’Étude 2 montre qu’à l’issue du programme d’entraînement (a) la proportion du nombre d’expériences simultanément vécues par les rameurs relatives à leur action conjointe avait significativement augmentée, et (b) les rameurs régulaient activement leur activité collective en s’ajustant aux variations dynamiques de leur environnement matériel commun, le bateau (i.e., (co-)régulation extra-personnelle). L’Étude 3 pointe que les rameurs modifiaient la nature de leurs ajustements mutuels en relation avec différentes contraintes de cadence imposées. En outre, les adaptations comportementales des rameurs ont suggéré l’existence d’une propriété de « dégénérescence » (Araujo & Davids, 2016) dans le système social que constituent les rameurs. Enfin, les expériences vécues rapportées par les rameurs étaient concomitantes des moments saillants d’ajustements mutuels suggérant des formes de « participatory sense-making » dans les instants de co-régulation (Di Paolo & De Jaegher, 2010).

  • Titre traduit

    "Rowing together" : between inter- and extra-personal regulation in rowing, contribution to an enactive approach of social couplings


  • Résumé

    By adopting an enactive and interdisciplinary approach to interpersonal coordination (Bourbousson, 2015, De Jaegher & Di Paolo, 2007), this thesis aimed to better understand the way in which experienced rowers in rowing (co-)regulated their collective activity in time in relation to the boat. Three case studies of coxless-pair crews composed this thesis. Study 1 points out that (a) the two rowers rarely experienced simultaneous joint action at the same time, (b) there were simultaneously experienced oar strokes as effective or detrimental, and (c) suggested that rowers actively regulated their collective activity by adjusting to each other's behaviors (i.e., interpersonal (co-)regulation). Study 2 shows that at the end of the training program (a), the proportion of the number of experiences simultaneously lived by the rowers relative to their mutual coordination significantly increased, and (b) suggested that rowers actively regulated their collective activity by adjusting to boat behavior (i.e., extra-personal (co-)regulation). Study 3 points out that the rowers modified the nature of their mutual adjustments in relation to different imposed cadence constraints. In addition, behavioral adaptations of rowers suggested the existence of a "degeneration" property (Araujo & Davids, 2016) in the social system constituted by the rowers. Finally, the lived experiences reported by the rowers were concomitant with the salient moments of mutual adjustment, as observed in the behavioral data, suggesting participatory sense-making forms in the moments of coregulation (Di Paolo & De Jaegher, 2010).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.