L’interprétation de la notion de mécréance et le statut légal du non-musulman dans le Commentaire coranique d’al-Qurṭubī (m. 671/1273)

par Géraldine Jenvrin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de John Victor Tolan et de Alejandro García Sanjuán.


  • Résumé

    Al-Qurṭubī (m. 671/1273) est l'auteur d'un commentaire coranique faisant autorité auprès des musulmans depuis le 13ème siècle jusqu'à nos jours. Son oeuvre monumentale est particulièrement riche en matériel exégétique et juridique, et constitue un texte de référence incontournable de l'Islam. Ce travail propose d’analyser les passages de ce commentaire qui ont trait à la question de la « nonislamité » et d’en proposer une traduction en français. Dans ce corpus textuel, ce thème est abordé à la fois du point de vue de la tradition exégétique et du point de vue de la tradition juridique. Nous proposons d’en faire une analyse comparée afin de comprendre comment l’auteur parvient à fonder le statut légal du non-musulman à partir de l'interprétation des notions de mécréance (kufr) et d’associationnisme (širk). Nous concluons de cette analyse que les deux versants du discours de l’auteur, fondés sur deux traditions exégétique et juridique distinctes, sont à l’origine d’une reconfiguration et d’une refondation du statut légal du non-musulman.


  • Résumé

    Al-Qurṭubī (d. 671/1273) is the author of a Qur’anic commentary which has been authoritative among Muslims from the 13th century to the present day. His monumental work is particularly rich in exegetical and legal material, and constitutes an essential reference text in Islamic exegesis and jurisprudence. I propose to translate into French and comment on a corpus of texts extracted from this commentary, dealing with the theme of "non-Islamicity". This theme is addressed by al-Qurṭubī both from an exegetical perspective and from a legal perspective. I propose a comparative analysis of these two approaches in order to understand how the author succeeds in founding the legal status of the non-Muslim on the exegesis of the Qur’anic notions of disbelief (kufr) and associationism (širk). I conclude from this analysis that the two aspects of the author's discourse, based on two distinct exegetical and legal traditions, are at the origin of a reconfiguration and a refounding of the legal status of the non-Muslim.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.