Les frontières de l’Indochine : l’enjeu majeur des relations franco-siamoises (1858-1907)

par Van Chiên Lê

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations : histoire des mondes modernes, histoire du monde contemporain, de l'art

Sous la direction de Michel Catala.

Le président du jury était Jacques Weber.

Le jury était composé de Henri Copin.

Les rapporteurs étaient Laurent Cesari, Hugues Tertrais.


  • Résumé

    Face aux ambitions des Puissances occidentales, surtout la France et l’Angleterre, le Siam (la Thaïlande aujourd’hui) avait fait des réformes importantes, et s’était ouvert à toutes les Puissances étrangères en signant des traités commerciaux. Le Siam cherchait des moyens d’élargir son territoire vers l’est et le sud de l’Indochine. Avec cet élargissement de sa superficie vers l’est mais le royaume de Siam se retrouvait confronté aux ambitions territoriales des Français. La France a investi le Vietnam depuis 1858, au sud de ce pays depuis 1859, ensuite au centre et les années suivantes, elle a occupé la Cochinchine en 1862 avec le traité de Saïgon, du 5 juin 1862. De plus, après cette installation la France cherchait tous les moyens de conquérir tout le Vietnam et ensuite de conquérir ses pays voisins le Cambodge et le Laos. Mais le Cambodge et le Laos étaient à cette époque sous protectorat siamois. C’est pourquoi la France était confrontée à la puissance du Siam en Indochine. Les contestations et en même temps les négociations commençaient entre la France et le Siam par des traités et des conventions inégaux par exemple au traité de1893, des conventions 1902 et 1904, les traités de 1907 et de 1909 car la balance penchait souvent du côté de la France pendent plus de quarante ans (1867-1907).

  • Titre traduit

    The borders of Indochina : the major dispute of franco-siameses (1858-1907)


  • Résumé

    In the 19th century, faced with the ambitions of the Western Powers, especially France and England, the Kingdom of Siam (Thailand today) made significant reforms and opened up to Western countries in the form of trade treaties. At the same time, the Siamese were looking for ways to expand their territory to the east and south of Indochina, where they had to face the territorial ambitions of the French. Since 1858, France had gradually settled in Vietnam and notably in the south of the country (1859), which became Cochin- China (1862). The Treaty of Saigon was signed on June 5, 1862. France not only tried to conquer or control the whole of Indochina but also the neighbouring countries, Cambodia and Laos, which were, at the time, Siamese protectorates. It is the reason why France was confronted with the power of Siam in Indochina. Both disputes and negotiations took place. Treaties and conventions were signed between France and Siam, but the conventions were on an unequal footing (Treaty of 1893, Convention of 1902 and 1904, and Treaty of 1907, of 1909. And during four decades (1867-1907) the texts signed clearly tipped the scales in favour of France.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?