Etude des livres XI et XII des Histoires philippiques de Trogue Pompée / Justin : la composition historique autour de l'image d'Alexandre

par Nelson Horn

Thèse de doctorat en Lettres anciennes

Sous la direction de Bernard Mineo.

Le président du jury était Dominique Briquel.

Le jury était composé de Olivier Devilliers, Thierry Piel.

Les rapporteurs étaient Emmanuèle Caire.


  • Résumé

    Les Histoires philippiques de Justin présentent la difficulté d'être une œuvre historique à deux voix : celle de Trogue Pompée, historien gaulois du Ier siècle avant notre ère, qui composa cette histoire universelle, aujourd’hui perdue, et celle de Justin qui en fit un épitomé plusieurs siècles plus tard. Les livres XI et XII de ces Histoires philippiques sont consacrés à la vie d'Alexandre le Grand, depuis son accession au trône en 336 à sa mort en 323. Pour composer ces livres, Trogue Pompée usa de différentes sources hellénistiques, à commencer par Clitarque, qui présentait le roi de Macédoine de manière extrêmement positive. Trogue Pompée usa au moins d'une deuxième source, négative, afin de créer une image d'Alexandre qui parlât davantage à son lectorat. Il fit ainsi du fils de Philippe un Perse, un tyran, et montra quelle peut être la dégénérescence d'un homme perdu dans le luxe de l'Orient. Il critiquait ainsi des contemporains tels que César et Antoine. Cette étude a donc pour ambition de montrer quel fut le travail de composition historique de Trogue Pompée, et le traitement qu'il fit de ses sources. Elle s'appliquera également à analyser quel fut le travail de Justin sur le texte troguien.


  • Résumé

    The Historiae philippicae by Iustinus are a quite difficult work because there are, in fact, two authors : Trogus, a Gallic historian who wrote in the first century BC, that we have lost, and Iustinus who made an epitome from his text, several centuries later, the one we know. Books XI and XII deal with the life of Alexander the Great, from 336, when he became king, to his death in 323. To write those books, Trogus used several hellenistic sources. One of them, Cleitarcos, presented Alexander in a very favorable way. Trogus used at least one more source, a negative one. By this way, he showed Alexander as a tyrant, a Persian, and his lectors could understand how bad was his orientalization, and see behind the Macedonian king some famous contemporary generals, such as Caesar, and above all Antonius. In this study, we will try to show what was Trogus’ historical composition, and the way he used his sources. We will also try to reveal Iustinus’ work on Trogus’ text.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.