La représentation diplomatique et consulaire française aux États-Unis (1815-1904) : réseaux, acteurs, pratiques, regards

par Gérald Sim

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Stanislas Jeannesson.

Le président du jury était Françoise Le Jeune.

Le jury était composé de Laurence Badel, Isabelle Dasque.

Les rapporteurs étaient Hélène Harter, Bruno Marnot.


  • Résumé

    La présence diplomatique et consulaire française aux États-Unis est un miroir des ambitions et des limites de la diplomatie française en Amérique du Nord au XIXe siècle. Cette recherche dresse un tableau d’ensemble du réseau diplomatique au prisme de ses acteurs. Chevilles ouvrières d’une politique étrangère, les diplomates et les consuls accompagnent et influencent les décisions politiques prises à Paris. A l’issue des révolutions atlantiques, le réseau diplomatique s’organise dans une logique commerciale. Cet axe qui parcourt tout le siècle est indissociable d’une logique géopolitique. Celle-ci oscille entre un rapprochement avec les États -Unis afin de limiter l’hégémonie commerciale et maritime anglaise ; et une entente avec Londres pour contrecarrer l’expansion territoriale américaine vers l’Ouest. Témoins des recompositions politiques affectant l’Amérique du Nord, les diplomates sont aussi les relais d’une politique visant à rétablir une influence française dans cette partie du Nouveau Monde, au mépris de la doctrine Monroe. Les échecs de la diplomatie française et l’émergence des États-Unis comme puissance impériale obligent le Quai d’Orsay à réajuster sa politique. Tout en reconnaissant implicitement la doctrine Monroe, les acteurs diplomatiques favorisent la construction d’une mémoire franco-américaine ravivant le combat partagé pour la cause de la liberté au cours de la guerre d’indépendance. Cette entreprise participe à la construction du mythe de La Fayette comme héros des deux mondes. Mythe servant de trompe l’œil sur la réalité des relations bilatérales d’un XIXe siècle marqué par l’affirmation de deux messianismes politiques sur les deux rives de l’Atlantique.

  • Titre traduit

    The French diplomatic and consular presence in the United States (1815-1904) : network, actors, practices, looks


  • Résumé

    The study of the French diplomatic and consular presence in the United States is a mirror of the ambitions and the limits of the French diplomacy in North America during the 19th century. This research draws up an overall picture of the French diplomatic network through its actors. As mainstays of foreign politics, diplomats and consuls supported and influenced the political decisions made in Paris. Following the end of the Atlantic revolutions, the diplomatic network organized itself in a commercial logic way. During the whole century, this axis of the French diplomacy is deeply intertwined with a geopolitical logic way. The latter oscillated between two ways: bringing France and the United States together in order to limit the British commercial and maritime hegemony in the Atlantic area ; and coming to an agreement with London to thwart the American territorial expansion towards the West. As actors and witnesses of the political recombining which affects North America, diplomats are the relays of a policy aiming at restoring a French influence in this part of the New World, with no regard for the Monroe doctrine. The failures of the French diplomacy and the advent of the United States as the imperial power made the Quai d’Orsay readjust its policy. Implicitly recognizing the principles of the Monroe doctrine, the diplomatic actors are to support the creation of a French-American official memory reviving the fight shared for the cause of freedom during the War of Independence. This will to create memory took part in the building of the myth of La Fayette as a hero of the two worlds. This myth was in fact being used as window dressing on reality of the bilateral relations of the 19th century marked by the assertion of two political messianisms on both sides of the Atlantic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.