Les entraves à la construction d'une compétence de communication (contexte lycée marocain)

par Hassan Aanzoul

Thèse de doctorat en Sciences du langage : linguistique et phonétique générale

Sous la direction de Olga Galatanu.

Soutenue le 11-05-2017

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Cultures, Echanges (SCE) (Angers) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) .

Le jury était composé de Abdelhadi Bellachhab, Gérard Figari.

Les rapporteurs étaient Foued Laroussi, Marion Pescheux.


  • Résumé

    Nous partons du principe que l’analyse du paradigme épistémologique de la connaissance dans lequel s’inscrit l’enseignement apprentissage du français au Maroc est indispensable pour comprendre quel cadre théorique sert de référence aux autorités éducatives marocaines dans le choix des approches, dans la rédaction des orientations pédagogiques et les instructions officielles, dans la conception des manuels, dans l’élaboration des référentiels et la programmation des contenus. Il existe un rapport étroit entre le paradigme épistémologique de la connaissance adopté et les représentations de l’enseignant quant à sa pratique de classe. Les enseignants agissent, qu’ils le veuillent ou non, à l’intérieur d’un cadre conceptuel et leurs pratiques s’inscrivent à l’intérieur de ce cadre à partir duquel ils forgent leurs représentations. Les enseignants devraient normalement être conscients que leurs actions ne se justifient que si elles aboutissent à la construction chez l’apprenant d’une compétence de communication. Mais s’ils croient selon leurs représentations qu’il s’agit d’un savoir codifié à acquérir qui permettra par la suite à l’apprenant l’usage de ce savoir dans des situations contextualisées leur enseignement ne prendra pas en charge la dimension communicative de la langue. Adopter le concept de Construction de la compétence de communication permet de ne pas perdre de vue le but auquel l’action doit aboutir et surtout de nous assurer de ne pas confondre l’outil (la langue) avec l’usage pour lequel on le prédestine (la communication)

  • Titre traduit

    Obstacles to the construction of a communication skill (Moroccan high school context)


  • Résumé

    We assume that the analysis of the epistemological paradigm of knowledge in which the teaching of French is taught in Morocco is essential to understand which theoretical framework serves as a reference for the Moroccan educational authorities in the choice of approaches, in the drafting Pedagogical recommendations and official instructions, in the design of manuals, in the development of repositories and in the programming of content. There is a close relationship between the epistemological paradigm of knowledge adopted and the representations of the teacher as to his class practice. Teachers act, whether they like it or not, within a conceptual framework and their practices fall within the framework from which they make their representations. Teachers should normally be aware that their actions are justified only if they result in the learner constructing a communication skill. But if they believe according to their representations that this is a codified knowledge to be acquired which will allow the learner later the use of this knowledge in contextualized situations their teaching will not take charge of the communicative dimension of the language. Adopting the concept of constructing communication competence makes it possible not to lose sight of the goal to which the action must lead and above all to ensure that we do not confuse the tool (the language) with the use for which it is predestined (Communication)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.