L'imaginaire héroïque chez le Cardinal de Retz.

par Sandrine Urfer

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Jean Garapon.

Soutenue le 31-03-2017

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Cultures, Echanges (SCE) (Angers) .

Le président du jury était Marc Hersant.

Le jury était composé de Nathalie Grande, Emmanuèle Lesne-Jaffro.

Les rapporteurs étaient Marc Hersant, Myriam Tsimbidy.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les caractéristiques de l’imaginaire héroïque du cardinal de Retz dans ses Mémoires. Ni condamné au nom de la vérité historique, ni glorifié comme marque du génie artistique, le travail déformant de l’imagination est étudié ici comme corollaire inévitable du récit de soi, de surcroît lorsque celui-ci est mené dans le secret et à distance des événements, et qu’il est le fait d’un homme de culture et de rêverie tel que Retz. Mesurer l’imprégnation sur l’imaginaire du mémorialiste de cette morale héroïque, définie comme idéal de grandeur et d’excellence ; étudier comment elle se déploie et évolue de façon dynamique dans le discours qu’il élabore sur son passé ; clarifier sa dette envers des cultures contrastées mais fondues avec souplesse : telles sont les ambitions de ce travail de recherche. Dans les Mémoires, l’héroïsme est d’abord affaire d’éloquence. Cela se traduit par une collecte passionnée de toutes les manifestations de la parole, qui nourrit une démonstration des pouvoirs du langage, et fournit un corpus varié par lequel le narrateur traque le verbe héroïque dans les grandes voix de son passé, la sienne par-dessus tout. Le héros retzien se dote aussi d’un corps, dont le costume, la gestuelle et le parcours empruntent à des imaginaires romanesques et politiques qu’on tâche de circonscrire. L’héroïsme, enfin, est possible aussi pour le narrateur mémorialiste. Il le trouve dans la voie de la vérité, dont le tracé original avance entre discours de parésie, hérité de la philosophie antique, et discours d’aveu propre à la spiritualité chrétienne, enrichi ici d’une nuance galante.

  • Titre traduit

    Cardinal de Retz and the representations of the hero


  • Résumé

    This PhD thesis deals with the representations of Cardinal de Retz’s hero in his Memoirs. Neither blamed in the name of historical reality, nor praised as a mark of artistic genius, the distorting work of the imagination is studied here as an inevitable corollary of self-writing. It is all the more true as Retz, a man of culture and reverie, writes in secret, long after the events. With this work, we aim to weigh up the impact on the memorialist’s imaginary mind of the heroic moral, defined as an ideal of grandeur and excellence. We want to see how it pans out and evolves in the rhetoric that Retz uses about his past and what he owes to the differing cultures that he merges with talent. In the Memoirs, heroism is first of all a matter of eloquence. This is conveyed through a passionate collection of all the demonstrations of speech, which feed a show of powers of language and provide a varied corpus, in which the narrator looks for the heroic speech in the great voices of his past, his own more than any. Retz’s hero is also endowed with a body, whose attire, gestures and journey borrow from an imagery both fictional and political that we try to define. Heroism is eventually possible for the narrator. He finds it in his search for the truth of which the original traces can be drawn between parrêsia, inherited from philosophy of Antiquity, and confessions arising from Christian spirituality, adorned here with a hint of gallantry.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.