La protection des bases de données par le droit d'auteur : approche comparative entre le droit français et le droit sénégalais

par Elhadji Oumar Ndiaye

Thèse de doctorat en Droit privé et sciences criminelles

Sous la direction de Nathalie Mallet-Poujol et de Mbissane Ngom.

Soutenue le 20-12-2017

à Montpellier en cotutelle avec l'Université de Saint-Louis (Sénégal) , dans le cadre de Droit et Science Politique , en partenariat avec Dynamiques du droit (Montpellier) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Michel Bruguière.

Le jury était composé de Nathalie Mallet-Poujol, Mbissane Ngom, Jean-Michel Bruguière, Agnès Maffre-Baugé, Abdoullah Cissé, Agnès Robin.

Les rapporteurs étaient Agnès Maffre-Baugé.


  • Résumé

    Dans un contexte mondial marqué par l’essor d’une société de l’information, des savoirs partagés et de l’économie numérique, cette étude propose une évaluation de la protection des bases de données par le droit d’auteur, en privilégiant une approche comparative entre le droit français et le droit sénégalais. En mettant en exergue les éléments de convergence mais aussi de divergence qui ressortent de la confrontation des deux législations, cette analyse part de l’identification des forces et des faiblesses du droit d’auteur, en vue de proposer des orientations pour une amélioration du cadre juridique de la protection des bases de données. Le droit d’auteur étant le mécanisme de protection unanimement consacré pour les bases de données, il y a lieu, loin de s’en départir, d’identifier les meilleures options juridiques qui pourraient concourir à son renforcement. Dans cette optique, la prise en compte d’un équilibre parfait entre les divers intérêts en présence constitue un impératif pour le développement de la société de l’information.

  • Titre traduit

    The legal protection of databases by intellectual property : comparative approach Senegalese law and French law


  • Résumé

    In a global context marked by the rise of an information society, shared knowledge and digital economy, this study proposes an assessment of the protection of databases by Copyright (french meaning), privileging a comparative approach between French and Senegalese law. By highlighting the elements of convergence but also of divergence that emerge from the confrontation between the two legislations, this analysis starts from the identification of the strengths and weaknesses of copyright, to propose orientations aimed at improving the legal framework for the protection of databases. Copyright being the unanimously consecrated protection mechanism for databases, it is necessary, far from divesting it, to identify the best legal options that could contribute to its reinforcement. In this respect, it is imperative to take into account a perfect balance between the various interests for the development of the information society.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.