Les décisions individuelles d'adaptation aux inondations : le cas de résidents en zones inondables dans le Sud de la France

par Claire Richert

Thèse de doctorat en Sciences Économiques

Sous la direction de Katrin Erdlenbruch et de Charles Figuières.

Soutenue le 02-05-2017

à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier) , en partenariat avec Gestion de l'eau, acteurs et usages (Montpellier) (laboratoire) et de Gestion de l'Eau- Acteurs- Usages / UMR G-EAU (laboratoire) .

Le président du jury était Serge Garcia.

Le jury était composé de Katrin Erdlenbruch, Charles Figuières, Serge Garcia, Olivier Chanel, Arnaud Reynaud, Hélène Rey-Valette.

Les rapporteurs étaient Olivier Chanel, Arnaud Reynaud.


  • Résumé

    En France, un habitant sur quatre est exposé aux inondations. Dans cette thèse, nous nous sommes donc intéressés aux mécanismes de l'adaptation individuelle à ces risques naturels. Plus précisément, nous avons examiné l'influence des caractéristiques des individus et de leurs situations par rapport aux risques sur leurs décisions d'adaptation. Pour ce faire, nous avons mené une enquête quantitative auprès de 331 personnes résidant en zone inondable dans les départements de l'Aude et du Var. Le questionnaire utilisé lors de cette enquête a été développé à partir de la littérature et de l'analyse d'une enquête exploratoire par entretiens semi-directifs. D'après nos résultats, la perception de la menace liée aux inondations et la perception de la gravité de l'inondation vécue ont un effet positif sur les intentions d'adaptation, comme décrit dans la Protection Motivation Theory adaptée au domaine des inondations (Grothmann et Reusswig, 2006). Nos résultats suggèrent également l'existence d'une rétroaction négative de la mise en place d'une mesure de prévention sur la perception de la menace liée aux inondations. Cela invite à considérer avec prudence les relations observées empiriquement entre les perceptions et les décisions d'adaptation passées. De plus, nos résultats montrent une relation positive entre des indicateurs de la fréquence et de la sévérité des inondations et les perceptions de ces caractéristiques par les répondants. Comme ces perceptions ont un effet positif sur l'intention de s'adapter, cela signifie que les personnes les plus susceptibles de s'adapter sont celles qui sont exposées aux inondations les plus sévères et fréquentes dans l'échantillon étudié. Nous avons aussi examiné les relations entre les perceptions et les attitudes dans les domaines des risques financiers et d'inondation et étudié l'influence de ces variables sur l'adaptation individuelle. Pour ce faire, nous avons utilisé la sous-échelle psychométrique concernant les risques financiers de l'échelle DOSPERT (Weber et al., 2002; Blais et Weber, 2006) et développé une sous-échelle psychométrique sur le même modèle, mais qui concerne les risques d'inondation. Cette dernière présente des cohérences interne et externe satisfaisantes. L'analyse des données récoltées en utilisant les sous-échelles des domaines des risques financiers et d'inondation suggère que ces deux types de risques ont tendance à entrer en compétition. Ainsi, l'importance accordée par les individus aux risques financiers par rapport aux risques d'inondation semble avoir un effet négatif sur les intentions d'adaptation. En conséquence, les mesures de prévention ne peuvent pas être considérées comme des formes d'auto-assurance, qui permettent de réduire uniquement les risques de pertes financières. Ainsi, nos résultats suggèrent que l'adaptation individuelle dépend notamment des perceptions et attitudes des individus en ce qui concerne les risques financiers, les risques d'inondation, mais aussi de leurs perceptions concernant les moyens d'adaptation aux inondations. Or, d'après la théorie de l'amplification sociale du risque (Kasperson et al., 1988), les perceptions et attitudes peuvent être modifiées par l'expérience directe ou indirecte d'un risque. Nos résultats corroborent l'hypothèse selon laquelle le fait d'avoir vécu une inondation modifie les perceptions et attitudes non seulement dans le domaine des risques d'inondation, mais aussi dans celui des risques financiers. Pour examiner l'influence de l'expérience indirecte des inondations sur l'adaptation individuelle, nous avons développé un modèle théorique qui décrit les relations entre les composantes à considérer pour étudier la diffusion d'un moyen d'adaptation au sein d'un réseau social. Ce modèle prend notamment en compte les interactions sociales.

  • Titre traduit

    Individual adaptation decisions to floods : the case of residents of flood-prone areas in the South of France


  • Résumé

    In France, one in four inhabitants is exposed to floods. In this thesis, we studied the mechanisms that lead individuals to adapt to these natural risks. More specifically, we examined the influence of the characteristics of individuals and their situations relating to risks on their adaptation decisions. To do so, we conducted a quantitative survey of 331 inhabitants of flood-prone areas in the South of France. To design the questionnaire used in the quantitative survey, we relied on the literature and on the analysis of an exploratory qualitative survey. According to our results, the appraisal of the threat posed by floods and the perception of the severity of past experiences of such disasters have a positive effect on adaptation intentions, as described in the Protection Motivation Theory (Grothmann and Reusswig, 2006). Our results also suggest the existence of a negative feedback effect of past adaptation decisions on the appraisal of the threat posed by floods. Consequently, caution should be taken when interpreting the observed relations between perceptions and past adaptation decisions. Moreover, our results show a positive relation between indicators of the frequency and severity of floods and the respondents' perceptions of these features. Since these perceptions have a positive effect on the intention to adapt, it implies that the individuals who face the most frequent and severe floods are the most likely to adapt to these risks in our sample. We also examined the relations between perceptions and attitudes in the domains of financial and flood risks and studied the influence of these variables on individual adaptation to floods. To do so, we used the financial subscale of the DOSPERT psychometric scale (Weber et al., 2002; Blais and Weber, 2006) and developed a new subscale following this model, but relating to flood risks. The new subscale has acceptable internal and external consistencies. The analysis of the data collected using the flood and financial risks subscales suggests that these two types of risks tend to compete with each other. Hence, the importance granted by the respondents to financial risks compared to flood risks seems to have a negative effect on their adaptation intentions. Consequently, precautionary measures cannot be treated as types of self-insurance, which reduce only the risk of financial loss. Thus, our results suggest that individual adaptation to floods depends in particular on people's perceptions and attitudes regarding financial and flood risks, but also on their perceptions regarding the measures that can be taken to adapt to floods. According to the social amplification of risk framework (Kasperson et al., 1988), perceptions and attitudes can be modified by the first-hand or indirect experience of a risk. Our results support the hypothesis that first-hand flood experience changes attitudes and perceptions, not only in the flood domain, but also in the financial domain. To examine the role of indirect experience of floods on individual adaptation, we designed a theoretical model. It describes the relations between the components which can be taken into account to study the diffusion of an adaptation measure within a social network. In particular, social interactions are represented in this model.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.