Inter doloris aculeos : souffrance et ascèse dans la correspondance de saint Jérôme. Une approche littéraire et anthropologique

par Aurélie Haderlé

Thèse de doctorat en Études grecques et latines

Sous la direction de Jean Meyers.

Le président du jury était Anne Fraïsse-Bétoulières.

Le jury était composé de Jean-Christophe Courtil.

Les rapporteurs étaient Jean-François Cottier, Blandine Colot.


  • Résumé

    Cette thèse analyse la Correspondance de Jérôme comme une pratique sociale, dans sa forme littéraire et dans son contenu idéologique. Les lettres de Jérôme exposent et promeuvent l’idéal de vie ascétique qui repose sur l’expérimentation de divers types de souffrances. Le moine développe une pluralité de discours pour répondre aux besoins de la pluralité de son lectorat et des différents contextes sociaux et culturels auxquels il fait face.Les pensées philosophiques grecques et stoïciennes concevaient les pratiques ascétiques comme des entraînements à la vertu. Jérôme a dressé des parallèles entre disciplines et techniques ascétiques profanes et chrétiennes. L’ascèse hiéronymienne prend appui sur ces différentes traditions pour former un modèle de vie ascétique inédit.L’ascétisme promu par Jérôme change de forme et d’intensité entre sa jeunesse, son échec érémitique à Chalcis et sa rencontre avec le cercle de l’Aventin. Il se fait progressivement le chantre d’une ascèse présentée comme modérée et forge un nouvel ethnotype de l’ascète à partir de l’ethnotype du noble romain. Le moine tourne le dos au message évangélique et diffuse un ascétisme réservé aux nobles : dans une logique propagandiste, il produit un nouveau type de prestige spirituel qui transcende le prestige social.L’importance de la figure de l’ascète dans le discours hiéronymien pose la question de sa fonction sociale. Les grands ascètes se caractérisent par leur mépris pour les activités profanes et par leur patience face aux rigueurs et aux souffrances : ils sont indispensables à la société du IVème siècle pour susciter et préserver le dégoût des plaisirs faciles chez les fidèles.

  • Titre traduit

    Inter doloris aculeos : suffering and religion in the correspondence of St. Jérôme. A literary and anthropological study


  • Résumé

    This thesis analyzes Jerome's Correspondence as a social practice, in its literary form and in its ideological content. Jerome's letters expose and promote the ideal of ascetic life which is based on the experimentation of various types of suffering. The monk develops a plurality of discourses to meet the needs of the plurality of his readership and the different social and cultural contexts that he faces.The Greek and Stoic philosophical thoughts conceived ascetic practices as entrainments to virtue. Jerome has established parallels between philosophical and Christian ascetic disciplines and techniques. The monk’s asceticism based on these different traditions creates a new model of ascetic life.The form and the intensity of the asceticism promoted by Jerome change between his youth, his eremitical failure at Chalcis and his encounter with the circle of the Aventine. The monk progressively promotes an asceticism presented as moderate. He forges a new ethnotype of the ascetic from the ethnotype of the Roman noble. The monk turns his back on the gospel message and spreads an asceticism restricted to the nobles : his propaganda campaign produces a new type of spiritual prestige that transcends social prestige.The importance of the figure of the ascetic in Jerome’s discourse raises the question of its social function. The great ascetics are characterized by their contempt for secular activities and by their patience to face austerities and sufferings. They are essential to the society of the fourth century to arouse and preserve the disgust of easy pleasures among the faithful.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.