Le char dans la pensée égyptienne

par Renaud Pietri

Thèse de doctorat en Égyptologie

Sous la direction de Luc Gabolde.

Le président du jury était Annie Gasse.

Le jury était composé de Christophe Barbotin.

Les rapporteurs étaient Sylvie Donnat, Dimitri Laboury.


  • Résumé

    De nombreuses études se sont déjà intéressées aux questions techniques et tactiques liées au char dans l’Orient ancien, y compris en égyptologie. Le véhicule fut à l’origine de profonds changements sociaux et culturels, et ce dans toutes les civilisations qui l’adoptèrent. L’Egypte en particulier en fit un emblème incontournable du pouvoir royal au Nouvel Empire et participa pleinement à une « culture du char » commune à tout l’Orient de l’Âge du Bronze Récent. L’objectif de cette thèse, au-delà de l’importance du char dans l’histoire militaire ou l’histoire des techniques, est d’étudier la place qu’occupe le véhicule dans la pensée égyptienne. Le volume principal de cette thèse se découpe en cinq parties. La première partie, comprenant trois chapitres, revient d’une part sur les travaux antérieurs menés sur le char et les chevaux dans l’Egypte ancienne, puis présente succinctement les sources à disposition sur le sujet. Suivent deux chapitres revenant respectivement sur la question du char en Orient et sur celle du char en Egypte. La deuxième partie est consacrée à la réception linguistique du véhicule. La troisième partie s’intéresse à la place du char dans l’idéologie royale et des élites. Les deux premiers chapitres sont dédiés au roi en char et au char du roi. Une attention particulière est accordée ensuite à la problématique du char à l’époque amarnienne. Le quatrième chapitre se concentre quant à lui sur le char en tant que véhicule de l’élite. Il est suivi d’une étude portant sur les représentations humoristiques impliquant le char. La quatrième partie concerne la réception religieuse du véhicule. Un premier chapitre s’intéresse à la place du char dans le monde funéraire, puis est évoqué le lien entre certaines divinités, le char et les chevaux. Le troisième chapitre s’intéresse particulièrement l’iconographie d’Horus-Ched en char, puis un dernier chapitre interroge la notion de « char solaire » en Egypte. La cinquième et dernière partie est une étude sur la réception littéraire du char, s’intéressant particulièrement à l’Hymne au roi en char, un poème qui place le véhicule au centre de sa composition, traduit et commenté en compagnie d’autres textes littéraires.

  • Titre traduit

    Chariot in Egyptian mind


  • Résumé

    There are already many studies about technical and tactical questions linked to the chariot in Ancient Near East, even in Egyptology. This vehicle had been behind deep cultural and social changes in every civilisation which used it. In Egypt particularly it was an emblem of royal power in New Empire, and in a common « chariot’s culture » during the Late Bronze Age in Ancient Near East. Beyond the importance of the chariot in military or technical history, this thesis’ purpose is to study the place of this vehicle in Egyptian’s mind. The thesis is divided in five parts. The first part, divided in three chapters, explains both previous researches about the chariot and horses in Ancient Egypt, then presents briefly the available sources about this subject. The two following chapters respectively focus on the chariot in Near East and in Egypt. The second part focuses on the vehicle’s linguistic reception. The third part is interested in the chariot’s place in royal and elites’ ideology. The two first chapters are both dedicated to the king in his chariot and the king’s vehicle. A special attention is given to question of the chariot during Armanian Period. The forth chapter focuses about the chariot as the elite’s vehicle. It is followed by a study about satirical representations including the chariot. The forth part is related to the vehicle’s religious reception. A first chapter is about the place of the chariot in funerary practices, then the link between some gods, chariots and horses is studied. The third chapter details the particular case of Horus-Shed’s iconography on his chariot. The last chapter questions the notion of « solar chariot » in Ancient Egypt. The last and fifth part is a study about the chariot’s literary reception, studying especially a poem which places the vehicle in the center of its composition called Hymn to the King on his Chariot, translated and commentated on, as well as other literary texts.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 10-12-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.