Edition et traduction du manuscrit F de Gui de Warewic : un roman anglo-normand de la fin du XIIe siècle

par Franck Lahbib

Thèse de doctorat en LITTERATURES FRANCAISES, COMPAREES spécialité Littérature française

Sous la direction de Armand Strubel.

Le président du jury était Jean-Pierre Martin.

Le jury était composé de Isabelle Fabre.

Les rapporteurs étaient Laurence Mathey-Maille, Pierre Nobel.


  • Résumé

    Composé à la fin du XIIesiècle, le roman anglo-normand Gui de Warewic raconte latransformation morale du héros. Tombé amoureux de la fille de son seigneur, Gui est contraintde partir à l’aventure pour acquérir au combat la renommée et ainsi satisfaire aux exigencesde l’orgueilleuse Félice, qui redoute une mésalliance. Mais, une fois marié, il la quitte etdécide de se mettre au service de Dieu pour expier les péchés qu’il a commis pour la séduireet la conquérir. Ce roman lignager, en imposant un idéal clérical dans la tradition deshagiographies et de la pensée de Bernard de Clairvaux, dénonce les codes de la chevalerieféodale et de la courtoisie. Nous nous proposons d’éditer et de traduire le manuscrit F de ceroman que possède la Fondation Martin Bodmer située à Cologny (Genève). L’étude de lalangue montre que le texte présente de nombreuses caractéristiques propres au dialecte anglonormand.Quant aux sources du texte, nombreuses et variées comme bien souvent dans lalittérature médiévale, elles révèlent que l’auteur s’est inspiré de romans historiques et antiquespour créer un personnage en mesure de légitimer la présence de l’aristocratie locale anglonormandedont il dépendait, et de consolider son identité. Nous donnons aussi une nouvelledate de composition du roman.

  • Titre traduit

    Edition and translation of the manuscript F Guy of Warwick : an Anglo-Norman romance of the late twelfth century


  • Résumé

    Composed in the late twelfth century, the Anglo-Norman romance Guy of Warwick tells themoral transformation of the hero. Having fallen in love with the daughter of his lord, Gui isforced to go on an adventure to acquire fame in combat and thus meet the requirements of theproud Felice who dreads a misalliance. But once married, he leaves her and decides to serveGod to attone for the sins he has committed to seduce and conquer her. This ancestralromance, by imposing a clerical ideal in the tradition of hagiographies as well as the thoughtof Bernard de Clairvaux, denounces feudal chivalry and codes of courtesy. We intend to editand translate the manuscript F of this novel that the Martin Bodmer Foundation possesses,located in Cologny (Geneva). A study of the language shows that the text has many uniquecharacteristics of Anglo-Norman dialect. As for the sources of the text, many and varied as isoften the case in medieval literature, they reveal that the author was inspired by historical andancient novels to create a character able to legitimize the presence of the local Normanaristocracy on which it depended, and to consolidate its identity. We also give a new date ofcomposition of the novel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.