Regards croisés sur l’Euromaïdan : de la « crise ukrainienne » à « une nouvelle guerre froide »

par Alexia Kis-Marck

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Carmen Alén Garabato.

Soutenue le 08-12-2017

à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec DIPRALANG (Montpellier) (laboratoire) .

Le président du jury était Henri Boyer.

Le jury était composé de Carmen Alén Garabato, Olga Belova.

Les rapporteurs étaient Patrick Charaudeau, Guy Lochard.


  • Résumé

    Depuis le 21 novembre 2013, l’Ukraine est touchée par une crise politique majeure qui a déclenché dans les médias internationaux un certain nombre d’interprétations antagoniques. Ce travail de recherche interroge les mots qui ont été posés sur le conflit et se penche sur les représentations qui ont été mises en scène dans les médias en France. À partir de concepts théoriques en relation avec les représentations sociales, l'analyse du discours et la communication médiatique, notre analyse explore l'imaginaire de la crise ukrainienne, également appelée Euromaïdan. Elle s'appuie sur l'étude d’articles de presse tirés des principaux organes d’information nationaux français et se focalise sur la période du 21 novembre 2013 (date du refus de signature de l’accord d’association avec l’UE par Viktor Ianoukovitch et début d’Euromaïdan) au 28 février 2014 (constitution d'un gouvernement provisoire). Ce travail soulève ainsi des interrogations quant au traitement médiatique de la crise ukrainienne, à la mémoire collective qu’elle sollicite et aux enjeux idéologiques et identitaires qu'elle a fait naître. En nous appuyant sur une démarche à la fois quantitative et qualitative, nous tenterons d’identifier les principaux aspects et les particularités de la représentation de l’Euromaïdan dans le discours médiatique français. En croisant les regards et confrontant ces représentations au discours médiatique russe, ce travail étudiera également le jeu des représentations en marche et adoptera, ainsi, une démarche comparative.

  • Titre traduit

    Intersecting Views of Euromaidan : from the “Ukraine Crisis” to a “new Cold War”.


  • Résumé

    Since 21 November 2013, Ukraine goes through a major political crisis which has triggered several conflicting interpretations in the international media coverage. This research investigates the words used to describe the conflict, as well as the social representations staged by the French media. Based on theoretical concepts such as social representations, discourse analysis and media communication, this study aims at exploring the collective imagination of the Ukrainian crisis, also referred as “Euromaidan”. The French articles published in the main daily information newspapers are investigated for the period from 26 November 2013 (when Viktor Yanukovych refused to sign the Association Agreement agreements with the European Union, triggering the Euromaidan protest) to 28 February 2014 (when a provisional government was established). Consequently, this work raises questions about how media handled the Ukrainian crisis, recalling specific parts of the collective memory, as well as the ideological and identity-related stakes in France. Build on both quantitative and qualitative approaches, this research highlights the main features and characteristics of the Ukrainian crisis representation in French media discourses. Finally, by confronting the Russian media discourses with the French one, this study reflects the interplays of representation in action, embracing a comparative approach.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.