Réseaux de neurones convolutifs pour la segmentation sémantique et l'apprentissage d'invariants de couleur

par Damien Fourure

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Alain Trémeau et de Christian Wolf.

Soutenue le 12-12-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences Ingénierie Santé (Saint-Etienne) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Etablissement opérateur d'inscription) et de Laboratoire Hubert Curien (Saint-Etienne) (laboratoire) .

Le président du jury était Thierry Chateau.

Le jury était composé de Alain Trémeau, Christian Wolf, Patrick Pérez, Nicolas Thome, Rémi Emonet, Jakob Verbeek, Mikaela Keller.

Les rapporteurs étaient Patrick Pérez, Nicolas Thome.


  • Résumé

    La vision par ordinateur est un domaine interdisciplinaire étudiant la manière dont les ordinateurs peuvent acquérir une compréhension de haut niveau à partir d’images ou de vidéos numériques. En intelligence artificielle, et plus précisément en apprentissage automatique, domaine dans lequel se positionne cette thèse, la vision par ordinateur passe par l’extraction de caractéristiques présentes dans les images puis par la généralisation de concepts liés à ces caractéristiques. Ce domaine de recherche est devenu très populaire ces dernières années, notamment grâce aux résultats des réseaux de neurones convolutifs à la base des méthodes dites d’apprentissage profond. Aujourd’hui les réseaux de neurones permettent, entre autres, de reconnaître les différents objets présents dans une image, de générer des images très réalistes ou même de battre les champions au jeu de Go. Leurs performances ne s’arrêtent d’ailleurs pas au domaine de l’image puisqu’ils sont aussi utilisés dans d’autres domaines tels que le traitement du langage naturel (par exemple en traduction automatique) ou la reconnaissance de son. Dans cette thèse, nous étudions les réseaux de neurones convolutifs afin de développer des architectures et des fonctions de coûts spécialisées à des tâches aussi bien de bas niveau (la constance chromatique) que de haut niveau (la segmentation sémantique d’image). Une première contribution s’intéresse à la tâche de constance chromatique. En vision par ordinateur, l’approche principale consiste à estimer la couleur de l’illuminant puis à supprimer son impact sur la couleur perçue des objets. Les expériences que nous avons menées montrent que notre méthode permet d’obtenir des performances compétitives avec l’état de l’art. Néanmoins, notre architecture requiert une grande quantité de données d’entraînement. Afin de corriger en parti ce problème et d’améliorer l’entraînement des réseaux de neurones, nous présentons plusieurs techniques d’augmentation artificielle de données. Nous apportons également deux contributions sur une problématique de haut niveau : la segmentation sémantique d’image. Cette tâche, qui consiste à attribuer une classe sémantique à chacun des pixels d’une image, constitue un défi en vision par ordinateur de par sa complexité. D’une part, elle requiert de nombreux exemples d’entraînement dont les vérités terrains sont coûteuses à obtenir. D’autre part, elle nécessite l’adaptation des réseaux de neurones convolutifs traditionnels afin d’obtenir une prédiction dite dense, c’est-à-dire, une prédiction pour chacun pixel présent dans l’image d’entrée. Pour résoudre la difficulté liée à l’acquisition de données d’entrainements, nous proposons une approche qui exploite simultanément plusieurs bases de données annotées avec différentes étiquettes. Pour cela, nous définissons une fonction de coût sélective. Nous développons aussi une approche dites d’auto-contexte capturant d’avantage les corrélations existantes entre les étiquettes des différentes bases de données. Finalement, nous présentons notre troisième contribution : une nouvelle architecture de réseau de neurones convolutifs appelée GridNet spécialisée pour la segmentation sémantique d’image. Contrairement aux réseaux traditionnels, notre architecture est implémentée sous forme de grille 2D permettant à plusieurs flux interconnectés de fonctionner à différentes résolutions. Afin d’exploiter la totalité des chemins de la grille, nous proposons une technique d’entraînement inspirée du dropout. En outre, nous montrons empiriquement que notre architecture généralise de nombreux réseaux bien connus de l’état de l’art. Nous terminons par une analyse des résultats empiriques obtenus avec notre architecture qui, bien qu’entraînée avec une initialisation aléatoire des poids, révèle de très bonnes performances, dépassant les approches populaires souvent pré-entraînés

  • Titre traduit

    Convolutional neural networks for semantic segmentation and color constancy


  • Résumé

    Computer vision is an interdisciplinary field that investigates how computers can gain a high level of understanding from digital images or videos. In artificial intelligence, and more precisely in machine learning, the field in which this thesis is positioned,computer vision involves extracting characteristics from images and then generalizing concepts related to these characteristics. This field of research has become very popular in recent years, particularly thanks to the results of the convolutional neural networks that form the basis of so-called deep learning methods. Today, neural networks make it possible, among other things, to recognize different objects present in an image, to generate very realistic images or even to beat the champions at the Go game. Their performance is not limited to the image domain, since they are also used in other fields such as natural language processing (e. g. machine translation) or sound recognition. In this thesis, we study convolutional neural networks in order to develop specialized architectures and loss functions for low-level tasks (color constancy) as well as high-level tasks (semantic segmentation). Color constancy, is the ability of the human visual system to perceive constant colours for a surface despite changes in the spectrum of illumination (lighting change). In computer vision, the main approach consists in estimating the color of the illuminant and then suppressing its impact on the perceived color of objects. We approach the task of color constancy with the use of neural networks by developing a new architecture composed of a subsampling operator inspired by traditional methods. Our experience shows that our method makes it possible to obtain competitive performances with the state of the art. Nevertheless, our architecture requires a large amount of training data. In order to partially correct this problem and improve the training of neural networks, we present several techniques for artificial data augmentation. We are also making two contributions on a high-level issue : semantic segmentation. This task, which consists of assigning a semantic class to each pixel of an image, is a challenge in computer vision because of its complexity. On the one hand, it requires many examples of training that are costly to obtain. On the other hand, it requires the adaptation of traditional convolutional neural networks in order to obtain a so-called dense prediction, i. e., a prediction for each pixel present in the input image. To solve the difficulty of acquiring training data, we propose an approach that uses several databases annotated with different labels at the same time. To do this, we define a selective loss function that has the advantage of allowing the training of a convolutional neural network from data from multiple databases. We also developed self-context approach that captures the correlations between labels in different databases. Finally, we present our third contribution : a new convolutional neural network architecture called GridNet specialized for semantic segmentation. Unlike traditional networks, implemented with a single path from the input (image) to the output (prediction), our architecture is implemented as a 2D grid allowing several interconnected streams to operate at different resolutions. In order to exploit all the paths of the grid, we propose a technique inspired by dropout. In addition, we empirically demonstrate that our architecture generalize many of well-known stateof- the-art networks. We conclude with an analysis of the empirical results obtained with our architecture which, although trained from scratch, reveals very good performances, exceeding popular approaches often pre-trained


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.