Visages de céramique : Identité et mémoire, de la Perse à l'Iran

par Paria Salman Zadeh

Thèse de doctorat en Sciences de l'art et esthétique

Sous la direction de Éric Vandecasteele.

Soutenue le 22-09-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Jean Da Silva.

Le jury était composé de Marianne Clerc, Soheila Shahshahani.


  • Résumé

    La thèse consiste en une quête de « l'identité artistique » iranienne, à partir de la propre pratique personnelle de son auteure. Cette quête s'appuie sur l'étude de la céramique, si importante en Iran, depuis l'antiquité perse jusqu'à nos jours. La question de l'identité ne pouvant être réellement posée qu'à partir de l'étude des époques anciennes, sont interrogés les formes et les motifs qui la caractérisent, comparés ses objets et les objets contemporains. L'influence de la religion et de la culture sur l'art de la céramique est aussi étudiée. En Iran, la remise en question de l'identité culturelle traditionnelle soulève des questions cruciales, aussi bien de la part des artistes que des théoriciens. La culture en général, et l'art en particulier, occupent une position unique dans la structuration des sociétés. Les artistes iraniens essaient de montrer la voie d'un autre Iran, celle d'un pays à l'histoire plurimillénaire, mais toujours aussi épris de culture. Les artistes iraniens attachés à leur culture élaborent leurs œuvres entre héritage et innovation. Le regard des artistes, construit par leurs codes culturels, ne les empêche cependant pas de prendre en considération les problèmes sociaux et politiques actuels. C'est le sens de notre propre engagement artistique. À partir de là, l' art de la céramique contemporaine en Iran, a pu s'épanouir sur la scène internationale et attirer l'attention de quelques collectionneurs du marché de l'art et de commissaires d'exposition internationaux, durant ces dernières décennies.

  • Titre traduit

    Ceramic Faces : Identity and memory of Persia in Iran


  • Résumé

    The thesis consists of a quest for Iranian "artistic identity", based on her own persona! practice. This quest is based on the study of ceramics, so important in Iran, from Persian antiquity to the present day. The question of identity can only really be posed from the study of ancient epochs, the forms and motifs that characterize it are compared, and its objects and contemporary objects are compared. The influence of religion and culture on the art of ceramics is also studied. In Iran, the questioning of traditional cultural identity raises crucial questions, both from artists and theorists. Culture in general, and art in particular, occupy a unique position in the structuring of societies. Iranian artists try to show the way of another Iran, that of a country with a multi-millennial history, but always as much in love with culture. Iranian artists attached to their culture develop their works between heritage and innovation. The view of artists, built by their cultural codes, does not however prevent them from taking into consideration the current social and political problems. This is the meaning of our own artistic commitment. From then on, the art of contemporary ceramics in Iran has flourished on the international scene and attracted the attention of some collectors of the art market and international exhibition curators, during the last decades.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.