Urban public spaces’ role and repercussions in urban transformational interventions case of Guayaquil, Ecuador

par Maria Fernanda Viteri Palomeque

Thèse de doctorat en Géographie, aménagement, urbanisme

Sous la direction de Chantal Berdier.

Soutenue le 12-07-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Institut national des sciences appliquées de Lyon (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Environnement, ville, société (Rhône) (laboratoire) .

Le président du jury était Marcele Trigueiro de Araujo Morais.

Le jury était composé de Chantal Berdier, Marcele Trigueiro de Araujo Morais, Mauro Normando Macedo Barros Filho, Jovanka Baracuhy Cavalcanti Scocuglia, Martin Soares.

Les rapporteurs étaient Marcele Trigueiro de Araujo Morais, Mauro Normando Macedo Barros Filho.

  • Titre traduit

    Les rôles et les répercussions des Espaces Publics Urbains dans les processus de transformation urbaine : Le cas de Guayaquil, Équateur


  • Résumé

    À partir des transformations d'espaces publics urbains de Guayaquil (Équateur), trois processus d’intervention ont été distingués : régénération, rénovation, et autoréhabilitation. Ceux-ci ont commencé en raison des conditions d'habitabilité négligées de ces espaces, cette habitabilité externe devenant un enjeu majeur pour la ville. Trois zones principales de changement ont été définies : le centre-ville, la banlieue d’Estero Salado et l’Île Santay. De ceci, trois typologies d’espaces publics urbains ayant trait aux cours d’eau ont été respectivement définies : malecones, parcs linéaires et parc de mangrove. Les changements récents sont également basés sur des objectifs nationaux plus larges : le Buen Vivir et les Droits de la Nature (Constitution équatorienne de 2008). Des méthodes spécifiques ont constaté la pertinence des espaces publics et leurs fonctions dans les dimensions diverses des logiques de la ville, obtenant plusieurs résultats. D’abord, les causes du succès (ou non) des interventions des espaces publics ont été identifiées, ainsi que la façon dont ces interventions ont été accompagnées de problèmes sociaux, ce qui rendait vulnérable le droit à la ville des habitants. Ces premiers résultats ont été obtenus grâce à un travail de terrain : l'observation participative, des enquêtes et entretiens de fonctionnaires, d’habitants et/ou d’utilisateurs. Cela a amené à ce que la conception générale des espaces publics soit redéfinie au niveau local pour cette recherche. Dans cette analyse sociale et spatiale, émergent un processus d'homogénéisation des espaces publics, une mutation d'usages et une fragmentation spatiale. Tous ces problèmes ont remis en doute un des éléments importants de la planification des espaces publics : le design urbain, qui est un paramètre, entre autres, de la qualité et de la perception de ces espaces, influençant la relation environnement/humain (testée par l'analyse sensorielle des méthodes exploratoires). Ainsi, les changements de ces espaces publics affectent les interactions et le comportement humain, produisant une nouvelle urbanité pour les guayaquileños, qui leur donne une fierté identitaire. À la lumière de telles situations complexes, les procédés actuels de « faire la ville » ont été remis en cause. De cette façon, le paradigme traditionnel des espaces publics (connu pour être des zones résiduelles et/ou secondaires dans la planification), peut être inversé en un paradigme dans lequel ils sont considérés comme des liens et des médiateurs, structurant la ville dans sa morphologie, sa planification et ses dimensions liées aux êtres humains. En effet, les espaces publics peuvent constituer un sous-système concentrant la planification, le design, la construction et la gestion du système de la ville.


  • Résumé

    From Guayaquil’s urban public spaces transformations, three interventional processes were distinguished: regeneration, renovation, and rehabilitation. These started due to neglected exterior habitability conditions as the city’s livability was at stake, defining three main zones of change: city center, Estero Salado suburbs, and Santay Island. From this, three waterside urban public spaces’ typologies were respectively defined: malecones, linear parks and mangrove-park. The recent changes are based as well on broader national goals: Buen Vivir and Rights of Nature (Ecuador’s 2008 Constitution). Specific methods identified public spaces’ relevance and functions in various dimensions of the city’s logics, obtaining several findings. Firstly, it could be identified why public spaces’ interventions have been successful or unsuccessful, and how this lead to social problems in which people’s right to the city is at stake. This was done through fieldwork: participant observation, surveys and interviews to civil servants, inhabitants or users. This lead to redefine the concept of public spaces into local definitions. In this social and spatial analysis, a public spaces’ homogenization process is happening, mutation of uses and spatial fragmentation. All this problems re-questioned one of the elements at stake when planning public spaces: urban design, which can be responsible of public spaces’ quality, perceptions, among others, influencing the human-environment relationship (tested through sensorial analysis exploratory methods). Certainly, the changes of these public spaces affect human interactions and behavior, generating a new-styled urbanity for Guayaquileños, an identity to be proud of. In light of such complex situations, the current ways of making the city were questioned. In this way, the traditional paradigm of public spaces as residual or secondary areas in planning can be inverted, based on public spaces as linkers and mediators, which structure the city in its morphological, planning, and human related dimensions. Indeed, public spaces can constitute a subsystem to focus on planning, designing, constructing, and managing the city system.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc’INSA. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.