Une approche sociocritique de" Voyage au bout de la nuit" de Louis Ferdinand-Céline

par Vahid Ghesmatitabrizi

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Dominique Carlat.

Soutenue le 27-10-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Passages XX-XXI (Lyon) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscriptions) .

Le président du jury était Anne-Yvonne Julien.

Le jury était composé de Sarah Al-Matary.

Les rapporteurs étaient Régis Tettamanzi.


  • Résumé

    Ce travail suit un objectif : montrer et démontrer le fait que dans le dit du texte tout n’est pas dit. Le voyage du personnage sur trois continents et la structure propre à l’écriture romanesque d’ordre épisodique contribuent à la distorsion de l’hégémonie d’un seul discours. A ceci, il faut ajouter la fragmentation de l’espace qui, comme procédé à la fois esthétique et stratégique, permet au romancier d’échapper à l’emprise discursive d’une idéologie qui se veut ubiquitaire. Ce travail envisage le narrateur, non comme une altérité constituée, mais comme une figure composite faite des pensées hétéroclites du romancier. Elle recèle une grande réserve de contradictions. Nous tentons de reconnaître dans le texte les intermittences du dire et du silence : des éléments hétérogènes qui se déploient sur une grille de nuances entre l’aliénation, le dégoût et la poésie.De la même manière que l’espace vacille entre la poésie et le monde prosaïque, les pôles sémantiques du texte, esthétiques et idéologiques, changent de frontières. Des unités sémantiques se transforment en des altérités glissantes qui tendent à échapper au procédé de conceptualisation. À la différence de toute approche critique idéaliste qui prétend à atteindre le sens absolu de l’objet en essayant de fusionner l’œuvre et la vie, nous montrons comment le sens esthétique suit son chemin de crête, demeure funambulesque. Nous abordons le concept de l’hétérogénéité non comme un concept purement esthétique qui caractérise la trame de l’écriture célinienne, mais comme un esprit sous-jacent à l’univers intellectuel de l’auteur. Par le recours aux divers procédés, le style de Céline illustre le vacillement de l’agencement sémantique entre l’aliénation et la libération, entre l’engagement et le désengagement, entre l’affirmation et le dénigrement.

  • Titre traduit

    A sociocritical approach to Journey to "the End of the Night" by Louis-Ferdinand Céline


  • Résumé

    This work follows an objective: to show and to demonstrate the fact that in the said of the text everything is not said. The journey of the character on three continents and the structure of episodic novel writing contribute to the distortion of the hegemony of a single discourse. To this must be added the fragmentation of space which, as a process both aesthetic and strategic, allows the novelist to escape from the discursive grasp of an ideology that claims to be ubiquitous. This work envisages the narrator, not as a constituted otherness, but as a composite figure made up of the heterogeneous thoughts of the novelist. This figure contains a great reserve of contradictions. We try to recognize in the text the intermittencies of saying and of silence: heterogeneous elements which unfold on a grid of nuances between alienation, disgust and poetry.In the same way that space vacillates between poetry and the prosaic world, the semantic poles of the text, aesthetic and ideological, change borders. Semantic units are transformed into slippery alterity that tend to escape from the process of conceptualization. Unlike any idealistic critical approach which claims to reach the absolute meaning of the object by trying to merge work and life, we show how the aesthetic sense follows its crest path. We approach the concept of heterogeneity not as a purely aesthetic concept that characterizes the framework of Celine's writing but as a spirit underlying the Celinian intellectual universe. Through the use of various methods, Céline's style illustrates the semantic vacillation between alienation and liberation, between commitment and disengagement, between affirmation and denigration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.