La mémoire à l’œuvre : Drieu La Rochelle et la construction du sens : l’homme et la Grande Guerre

par Clement Extier

Thèse de doctorat en Langues et litteratures francaises

Sous la direction de Dominique Carlat et de Françoise Grauby.

Soutenue le 12-12-2017

à Lyon en cotutelle avec l'University of Sydney , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Passages XX-XXI (Lyon) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de passsages XX-XXI (laboratoire) .

Le président du jury était Dominique Massonnaud.

Le jury était composé de Lûdmila Štern.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Jeannelle, Greg Hainge.


  • Résumé

    Cette thèse explore la manière dont la mémoire constitue une ressource dynamique dans la construction de sens dans l’espace littéraire – poétique et critique en particulier –, et comment elle négocie avec la trace pour opposer la littérature à l’histoire. Fonctionnant à rebours, selon la marche même du ressouvenir, notre réflexion part du présent pour remonter aux deux premiers textes de Drieu, Interrogation (1917) et Fond de cantine (1920).L’introduction permet une première mise au point méthodologique et conceptuelle sur la question des liens entre psychanalyse et littérature, puisque nous revendiquons une démarche redevable de la psychanalyse. En considérant la théorie psychanalytique comme théorisation de sa pratique, il apparaît qu’une approche psychanalytique du texte ne serait s’en tenir à une stricte application de concepts, réduisant souvent la lecture à une mise à l’épreuve de ceux-ci. Pour une herméneutique du texte pertinente, cette pratique doit être translatée, adaptée. Il s’agit alors d’emprunter à la situation analytique quelques éléments favorisant l’élaboration de sens : le transfert, l’écoute flottante, la libre association, le statut de la vérité et le procédé d’attestation de celle-ci.Le premier chapitre constitue un état des lieux de la critique rochellienne marquée par des décennies de lectures biographiques, dont les productions ont fini par recouvrir les œuvres mêmes de Drieu. En recourant à certaines réflexions issues du champ historiographique, nous montrons que Drieu est devenu un monument inscrit au patrimoine littéraire. Désormais lieu de mémoire, il continue d’être l’objet de textes qui sont autant d’entreprises pour construire des identités narratives de Drieu, selon des ressorts et des dynamiques communes que la psychanalyse permet de mettre au jour.Le second chapitre est une lecture exhaustive d’Interrogation selon trois substrats culturels qui composent la mémoire à l’œuvre : la religion, l’histoire et la littérature sont mobilisées pour refuser le caractère proprement inédit et inouï de la Première Guerre mondiale. Celle-ci s’inscrit dans un continuum de l’histoire : elle n’est qu’une occurrence d’un même principe, et permet ainsi d’inscrire le sujet dans une temporalité qui confond passé et présent.Ces trois substrats ne subsistent pas dans Fond de cantine : le troisième chapitre s’emploie à rendre compte de leur effondrement et de l’éclatement du sujet sous le poids de l’histoire qui fournit cependant au sujet un modèle discursif à voir comme une autre stratégie de sémantisation du conflit. Mais cette tentative d’historicisation de la guerre confond références littéraires et faits historiques, et dessine une nouvelle expérience du temps où le présent domine : le passé n’est plus qu’un temps mythique, et l’évolution de l’humanité jusqu’à ce présent condamné à se perpétuer dans l’avenir est identifié à une décadence de l’homme, son aliénation et son incarcération.

  • Titre traduit

    Memory at work : Drieu La Rochelle and the construction of meaning : the man and the First World War


  • Résumé

    This thesis investigates how memory provides a dynamic resource in the construction of meaning within the literary sphere, focusing particularly on poetry and criticism. The thesis examines how literature and history are opposed through the negotiation of traces (documents, events, references, etc.). Mimicking the trajectory of remembering, the study begins in the present, examining the current state of research on Pierre Drieu La Rochelle, and returns to the original traces, analysing Drieu’s first two texts, Interrogation (1917) and Fond de cantine (1920).The introduction provides a clarification of the thesis’ conceptual framework, which is drawn from psychoanalytic praxis and theory. The introduction begins the process of translating and adapting elements of the therapeutic cure particularly pertinent in the construction of meaning, such as transference, floating attention, free association, and the status of truth and its verification. By adapting these practices, a psychoanalytic approach to literature can offer more than a reading that reduces a text to the simple confirmation of psychoanalytical concepts.The first chapter comprises a review of the critical literature on Drieu La Rochelle, which has been marked by decades of biographical readings. A first reading uses historiographical debates and reflections to examine how Drieu has become part of the French literary canon, and is now a “lieu de mémoire”. Using psychoanalysis and Paul Ricœur’s theory of narrative, the chapter then highlights recurring themes and strategies employed by critics in their narrativisation of Drieu’s life. The second chapter is an exhaustive reading of Interrogation organised around three cultural substrates that constitute the text’s memory. Religion, history and literature are mobilised to deny the unprecedented nature of the First World War. Instead, the war is figured as the newest manifestation of a timeless drive for violence, through which the subject experiences a temporality that confuses past and present.Through a reading of Fond de cantine, the third chapter charts the collapse of the three cultural substrates seen in Interrogation and the fragmentation of the subject under the weight of the historical event. The intrusion of history nonetheless offers the subject a strategy for the semanticisation of the war. The attempt to historicise the war that follows, however, confuses literary references and historical facts. As a consequence, a new experience of time emerges: the past is purely mythic, and the alienated present endures without hope for the future.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.