Les marqueurs –mm et dämmo dans la narration en amharique : approche développementale

par Hayat Omar

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Harriet Jisa.

Soutenue le 27-10-2017

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Dynamique Du Langage / DDL (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marc Colletta.

Le jury était composé de Lisa Brunetti, Denis Creissels, Christian Johann Rapold.


  • Résumé

    Les langues offrent une multitude d’éléments linguistiques pour organiser et délivrer les informations (Jisa, Reilly, Verhoeven, Baruch & Rosado, 2002). Il y a plusieurs manières d’exprimer en mot la représentation mentale des événements. Le locuteur, en fonction des outils linguistiques dont il dispose, choisit les formes qui lui apportent le plus de valeur communicative pour transmettre son message.Notre étude est centrée sur deux connecteurs de l’amharique, -mm et dämmo, qui sont abondants dans la langue, et dans la narration en particulier. Nous avons pour objectif d’examiner, dans une perspective développementale, comment les locuteurs les utilisent, et les fonctions que ces particules ont dans leurs narrations. Nous cherchons à distinguer les fonctions communicatives ou pragmatiques qui sont signalées dans l’énoncé au moyen de ces marques. Pour ce faire, nous avons constitué un corpus de soixante productions narratives d’enfants de groupes d’âges différents (5-6, 7-8 et 10-12 ans) et d’adultes locuteurs d’amharique. Nous avons utilisé le support imagé sans texte « Frog, where are you? » (Mayer, 1969) pour recueillir nos données. Ce matériel expérimental a déjà servi à de nombreuses études développementales dans plusieurs langues (Bamberg, 1987 ; Kail & Hickmann, 1992 ; Berman & Slobin, 1994 ; Kern 1997 ; Akinci, 1999 ; Strömqvist &Verhoeven 2003 ; Jisa, Chenu, Fekete & Omar, 2010 ; Fekete, 2011, Saïdi 2014 entre autres).Les résultats montrent que le clitique -mm et la locution dämmo, bien qu’ils soient tous les deux employés par tous les locuteurs, n’ont pas toujours la même portée selon le locuteur et varient en fonction de l’âge. dämmo, marque principalement le thème contrasté pour montrer la concomitance des événements. Il s’avère être plus maniable pour les enfants par rapport à –mm qui est beaucoup plus complexe, non seulement de par sa structure synthétique mais surtout parce qu’il est multiusage. –mm ancre l’information dans le contexte, il met en exergue le constituant sur lequel il opère.

  • Titre traduit

    The markers -mm and dämmo in Amharic narrative : developmental approach


  • Résumé

    Languages provide speakers with a wide range of linguistic units to organize and deliver information (Jisa, Reilly, Verhoeven, Baruch & Rosado, 2002). There are several ways to verbally express the mental representations of events. The speaker, according to the linguistic tools he has acquired, selects the one that brings out the most communicative effect to convey his message.Our study focuses on two markers in Amharic, -mm and dämmo, which abound in the language and in narratives in particular. Our aim is to examine, from a developmental perspective, how the speakers use them, and the functions these elements have in their narratives. We seek to distinguish the communicative and pragmatic functions indicated by means of these markers. To do so, we created a corpus of sixty narrative productions of children from 5-6, 7-8 to 10-12 years old and adult Amharic speakers. The material we used to collect our data is a series of pictures without text “Frog, Where are you?” (Mayer, 1969). This experimental material has already been used in many developmental studies and in several languages (Bamberg, 1987 ; Kail & Hickmann, 1992 ; Berman & Slobin, 1994 ; Kern 1997 ; Akinci, 1999 ; Strömqvist &Verhoeven 2003 ; Jisa, Chenu, Fekete & Omar, 2010 ; Fekete, 2011, Saïdi 2014 and many more).The results show that -mm and dämmo, although all the speakers use them both, do not always have the same scope according to the speaker and vary according to the age. dämmo is mainly used to mark a contrastive topic to signal the concomitance of the events. It seems to be easy to use for children compared to -mm which is much more complex, not only because of its synthetic structure but primarily because it is a multi-purpose morpheme. -mm anchors the information into the context, it highlights the constituent on which it operates.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.