Interactions plurilingues entre locuteurs romanophones : de l'analyse à une réflexion didactique sur l’intercompréhension en langues romanes

par Vanessa Piccoli

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Véronique Traverso et de Rosa Pugliese.

Soutenue le 04-07-2017

à Lyon en cotutelle avec l'Università degli studi (Bologne, Italie) , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Interactions, corpus, apprentissages et représentations (Lyon, Rhône) (laboratoire) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Interactions- Corpus- Apprentissages- Représentations / ICAR (laboratoire) .

Le président du jury était Christian Degache.

Le jury était composé de Maria Filomena Capucho, Daniela Veronesi.

Les rapporteurs étaient Elwis De Stefani.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l’étude de la communication orale parmi des locuteurs de langues romanes différentes, dans une situation professionnelle plurilingue. En utilisant la méthodologie et les principes théoriques de l’analyse de la conversation, nous proposons l’analyse d’un corpus audiovisuel, que nous avons réalisé dans trois salons commerciaux internationaux, en France et en Italie. Le but principal de cette recherche est d’étudier une dimension encore peu explorée dans le domaine de l’intercompréhension romane, celle de l’interaction orale plurilingue en situation de communication spontanée. La thèse s’ouvre par un cadre théorique sur la didactique de l’intercompréhension et l’analyse de la conversation et une présentation des données, puis propose trois chapitres analytiques. Premièrement, nous décrivons les spécificités des interactions dans les salons commerciaux – un contexte professionnel qui n’avait pas encore été étudié en analyse de la conversation – en nous appuyant sur des single cases représentatifs des trois corpus. Ensuite, nous proposons une analyse systématique des pratiques explicites et implicites de négociation et renégociation de la langue attestées dans le corpus et du discours des participants sur leurs (in)compétences linguistiques. Enfin, nous nous concentrons sur certains microphénomènes interactionnels caractéristiques de la communication entre locuteurs romanophones : le recours ponctuel à la langue maternelle lors de la formulation de noms propres et de nombres ainsi que lors des recherches de mots ; un type d’hétéro-répétition que nous avons appelé “répétition plurilingue” ; certaines séquences métalinguistiques qui témoignent d’un intérêt des participants envers les langues de leurs interlocuteurs. En nous appuyant sur ces analyses, nous développons enfin une réflexion didactique, fondée sur la notion de compétence d’interaction plurilingue, qui vise à contribuer à l’avancement des études sur l’intercompréhension romane.

  • Titre traduit

    Plurilingual interactions between Romance speakers : analyses and reflections on teaching Romance intercomprehension


  • Résumé

    This thesis focuses on oral communication between speakers of different Romance languages in a plurilingual professional context. By relying on the methodology and theoretical principles of conversation analysis, I present the analysis of an audio-visual corpus, which I collected in three international trade fairs, in France and Italy. The main goal of this research is to study a dimension which remains relatively unexplored so far in the field of Romance intercomprehension: plurilingual oral interactions in situation of spontaneous communication.The thesis opens with a theoretical framework related to intercomprehension teaching and conversation analysis, and a data presentation, and then unfolds through three analytic chapters. In the first one, I describe the characteristics of interactions in trade fairs – a work context that had not yet been studied in conversation analysis – by relying on single cases from the three corpora. Then, I present a systematic analysis of negotiation and renegotiation explicit and implicit practices found in the data, and an examination of participants’ speech about their linguistic (in)competences. Finally, I focus on some interactional micro phenomena that are recurrent in Romance speakers’ communication: ad hoc use of mother tongue for the formulation of proper names and numbers, and for word searches; a type of other-repetition that I propose to call “plurilingual repetition”; metalinguistic sequences that show the participants’ interest towards the language of their interlocutor. Finally, by relying on these analyses, I develop a teaching-oriented reflexion, based on the notion of interactional competence, which aims to contribute to the progress of the research on Romance intercomprehension.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.