Observation de trois scènes locales de musique métal en France : pratiques amateurs, réseaux et territoire

par Sophie Turbé

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Marc Leveratto.


  • Résumé

    Comment comprendre ce qui lie la passion musicale au territoire, ou en d’autres termes, ce qui articule la « scène » au « local » ? Le monde du metal constitue un objet de choix pour observer les manifestations de la passion musicale de ses amateurs au travers d’un continuum de pratiques, qui les inscrivent à la fois dans les sphères de la consommation et de la production des scènes locales. Pour attayer ce propos, il s’agit de faire l’étude ethnographique des mécanismes de coordination de la production musicale en région, en s’appuyant sur l’observation de trois scènes locales de musique metal en France. La thèse montre comment l’action collective de ces amateurs est toujours attachée à un territoire, autant qu’aux objets musicaux qui guident leurs pratiques et leurs trajectoires. L’observation des ancrages et des mobilités, à la fois des objets et des humains qui composent ces scènes, démontre ainsi que l’action collective au sein d’un territoire de proximité est toujours pris dans de multiples enchevêtrements d’échelles et de réseaux d’acteurs qui ne peuvent se réduire à l’observation d’un monde musical à huis-clos

  • Titre traduit

    Observation of three local metal music scene in France : amateur practices, networks and territory


  • Résumé

    A multisited ethnography of three local metal scenes in France. Amateurs practices, networks and territory. How a musical passion can be connected to the territory or, in other words, what links a musical "scene" — in the sense of a local world of art — to its location ? The world of metal inform the manifestations of the musical passion of its fans through a continuum of practices, which are the supports of the sphere of consumption and production of local metal scenes. To reach a better understanding of this local anchoring of the world of metal, we have implemented an ethnographic study of the coordination mechanisms of musical expression and production in the context of local scenes, through the observation of three local metal scenes in France. This ethnographic study shows that the collective agency of music amateurs is always attached to a territory, as well as depending of the musical objects — local and translocation — that guide their practices and their trajectories. The observation of the forms of anchoring and of the mobilities, both of objects and humans, that contribute to the production of these scenes, reminds us that music amateurs always operate within the frame of a local territory. Their collective action is always caught in an entanglements of scales and networks actors, meaning that we cannot reduce the observation of a musical world to practice operated alone and behindclosed doors



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-12-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.