Déterminants perçus de l’adoption et forme d’une pratique managériale controversée : le cas des systèmes formels d’évaluation des performances individuelles dans les entreprises du secteur public au Cameroun

par Martine Momeni

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Florent Noël et de Antony Kuhn.

Le président du jury était Yves Moulin.

Le jury était composé de Antony Kuhn, Chloé Guillot-Soulez, Nathalie Raulet-Croset.

Les rapporteurs étaient Chloé Guillot-Soulez, Nathalie Raulet-Croset.


  • Résumé

    L’évaluation des performances individuelles est une pratique managériale qui s’est largement diffusée ces dernières années et qui tend à se généraliser dans le secteur public. Paradoxalement, elle est aussi l’une des pratiques de GRH les plus contestées. L'objectif de cette étude est de comprendre pourquoi malgré les critiques, certaines entreprises notamment les entreprises du secteur public au Cameroun ont adopté un système formel d’évaluation des performances individuelles et les formes que prennent les pratiques d'évaluation à l’intérieur de ces entreprises. Pour cela, nous avons mené une étude qualitative basée sur des études de cas et une étude quantitative à l'aide d'un questionnaire administré auprès de 200 salariés dans 10 entreprises du secteur public au Cameroun. Les résultats de l'étude montrent qu’un système formel d'évaluation des performances individuelles est adopté parce que les entreprises sont motivées par un réel souci de performance en particulier le souci d'améliorer la qualité des produits ou des services, la GRH et la productivité des salariés. Mais au-delà de cette logique de performance, il y'a aussi une quête de légitimité se traduisant par la conformité aux pressions exercées par le gouvernement, la professionnalisation des managers et l'effet de mode ou imitation. Cette quête de légitimité ayant conduit les entreprises publiques à adopter un modèle d’évaluation classique et convergent, dérivé du secteur privé et de la culture nord-américaine. Mais dans les pratiques, ce modèle classique d’évaluation est transformé, les entreprises adoptent différentes stratégies d’adaptation qui contribuent à une variation des pratiques dans le secteur public

  • Titre traduit

    Perceived determinants of adoption and form of controversial managerial practice : the case of formal systems of individual performance appraisal in public sector enterprises in Cameroon


  • Résumé

    Performance appraisal is a managerial practice that has been widely diffused in recent years and which tends to become widespread in public sector in Cameroon. Paradoxically, it is also one of the most contested HRM practices. The aim of this study is to understand why, despite the criticisms, public enterprises in Cameroon have adopted a formal system of individual performances evaluation and the forms that the practices of evaluation within the companies use. To this end, we carried out a qualitative study on the case studies and a quantitative study through a questionnaire administered to 200 employees in 10 companies of public sector in Cameroon. The results of the study show that a formal system of individual performances evaluation has been adopted because companies are motivated by a real concern for performance, in particular the concern to improve the quality of products or services, HRM and productivity of employees. Nevertheless, beyond this logic of performance, there is also a quest for legitimacy resulting in compliance with the pressures exerted by the government, the professionalization of managers and the effect of fashion. This quest for legitimacy has led public enterprises to adopt a classic and convergent evaluation model, derived from the private sector and North American culture. But in practice, this classic evaluation model is transformed, companies adopt different coping strategies that contribute to a variation of practices in the public sector

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.