Les acteurs fascistes du dialogue Indo-Italien : l'exemple de Giuseppe Tucci (1922-1944)

par Noël Mottais

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Didier Francfort et de Marie-Anne Matard-Bonucci.

Le président du jury était Paul Dumont.

Le jury était composé de Didier Francfort, Marie-Anne Matard-Bonucci, Méropi Anastassiadou-Dumont, Stéphane de Tapia.

Les rapporteurs étaient Méropi Anastassiadou-Dumont, Stéphane de Tapia.


  • Résumé

    Peu connu aujourd’hui en France en dehors des cercles orientalistes, le nom de Giuseppe Tucci est en revanche en Italie toujours associé à l’Orient. Sa figure apparaît ainsi comme celle d'un médiateur entre l’Italie et l’Orient, objet de définitions concurrentes. Agent de la politique extérieure italienne en Inde, organisateur des séjours en Italie des nationalistes indiens, mis en scène par le régime fasciste, intellectuel instrumentalisé par le fascisme de Mussolini, théoricien reprenant des idées conformes à celles des intellectuels fascistes ? La question est de savoir dans quelle mesure Tucci s’est rallié au régime, dans quelle mesure il l’a soutenu. L’orientalisme tourné vers l’Inde a en outre été le terrain d’instrumentalisations particulières, liées aux théories « racistes ». Une bonne part de ce courant entretient avec l’antisémitisme nazi et fasciste des liens complexes. L’approche historique de l’itinéraire de Tucci ne se limite pas à ses actions au service du régime, telles que l’organisation du voyage de Gandhi, elle implique une analyse des textes qui font allusion aux questions raciales. La question de la quête de l’origine est bien présente dans sa démarche de voyageur et de savant. L’intérêt précoce pour les langues anciennes comme l’hébreu et le sanscrit confirme le caractère central de cette quête dans la démarche de Tucci. Fut-il porteur des théories racistes cherchant dans la linguistique des arguments opposant les peuples « aryens » aux peuples « sémitiques » ? A cet égard, il importe d’étudier précisément ce qui peut rapprocher et différencier Tucci de Julius Evola (1898-1974), en se fondant sur leurs écrits respectifs et sur leurs prises de position publiques et privées.

  • Titre traduit

    Fascist Actors of the Indo-Italian dialogue : the case of Giuseppe Tucci (1922-1944)


  • Résumé

    Hardly known today in France except among Orientalist circles, Giuseppe Tucci is in Italy associated with the Orient. He still appears as a mediator between East and West. Indeed, as an actor of Italian Foreign Policy in India, he organized travels to Italy for leading nationalists Rabindranath Tagore and Mahatma Gandhi, in propagandist action in favor of Fascist Italy. Was he really a supporter of the Regime ? Was he only motivated by opportunistic reasons ? As a matter of fact, Indian Orientalism has been linked to racial theories that display complex links with Nazi and Fascist Anti-Semitism. An historical approach of Giuseppe Tucci’s life does not only deal with political actions for the regime, it implies to some extent an analysis of writings linked to “Race” as a topic of investigation. The Quest for the Origin was to be seen in his travels and in his scholarly approach of the East which shows his interest for old languages such as Hebrew and Sanskrit. Was he in favor of Race Theories seeking in linguistics, arguments opposing “Aryans" against "Semitic" people ? Did he share any common points with esoteric philosopher Julius Evola (1898-1974) ?



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 31-12-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.