La construction du sens du développement des compétences psychosociales : justifications et usages en promotion de la santé

par Grazia Zavettieri-Mangin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Yves Trépos et de Patrick Laure.

Le président du jury était Françoise Laot.

Le jury était composé de Jean-Yves Trépos, Patrick Laure, Virginie Vinel, Chantal Eymard-Simonian.

Les rapporteurs étaient Philippe Masson, Virginie Vinel.


  • Résumé

    Depuis les travaux de l’Organisation Mondiale de la santé (1946) sur la promotion de la santé, en référence à la Charte d’Ottawa (1986), la notion de compétences psychosociales, définies comme « les capacités d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne», apparaît comme essentielle dans toute démarche éducative liée à la santé. En plus de 30 ans, le champ de la promotion de la santé s’est doté de stratégies, de référentiels, d’outils et de ressources d’intervention visant, notamment, le développement des compétences psychosociales des individus et des groupes. Aujourd’hui, en France, les décideurs de la politique de prévention et d’éducation pour la santé inscrivent l’objectif du développement des compétences psychosociales dans nombre de leurs appels à projets. Mais alors que les réseaux de professionnels en santé se sont emparés de cet objectif pour l’ériger en fer de lance de leurs programmes d’action, la recherche en la matière est peu développée et l’efficacité n’apparaît pas plus confirmée. L’objectif principal de la thèse est d’explorer, par une approche sociologique compréhensive et pragmatique, le sens de l’intervention pour le développement des compétences psychosociales en promotion de la santé. Cette recherche se fonde sur l’analyse des discours portés par les acteurs de la promotion de la santé et sur l’analyse des usages avancés par les intervenants de terrain relevant du champ de l’éducation au sens plus large. Elle vise à mettre au jour les « visions du monde » des différents acteurs. La recherche porte d’abord sur l’étude de l’idéal-type de la promotion de la santé pour en délimiter les périmètres et identifier ceux qui s’y intéressent plus particulièrement. Elle est interrogée dans ses fondements théoriques et ses dimensions éthiques et socio-politiques afin de situer le développement des compétences psychosociales et d’en rendre compréhensibles les finalités. La promotion de la santé est une « cité » (Boltanski) considérée à la fois comme un concept récent et comme un espace de pratiques sociales en construction. Ensuite, ces travaux visent à établir en quoi le développement des compétences psychosociales est une composante de l’approche salutogénique de la « santé pour le développement humain ». En s’appuyant sur l’examen d’autres champs (travail, entreprise, éducation et formation) qui se sont intéressés largement à la problématique de développement des compétences personnelles, sont posées les questions 1/ de la construction conceptuelle de la notion de compétences psychosociales et de leur développement et 2/ du mouvement de politisation qui s’opère au travers de l’acte d’intervenir pour le développement des compétences psychosociales dans les actions de promotion de la santé. L’intervention pour le développement des compétences psychosociales est une action politique (Boltanski) qui engage notre étude au cœur des questions éducatives et des politiques sociales. La construction du concept de compétences psychosociales dans les discours théoriques propres à la promotion de la santé, nourris par les apports des autres champs sociaux, induit des processus de politisation des acteurs (responsabilisation et adaptabilité). La finalité de l’intervention pour le développement des compétences psychosociales en promotion de la santé est assurément le développement humain dans ses dimensions psychologiques (autonomie) et sociales (citoyenneté) mais les exigences impliquent et engagent l’individu dans une conformité admise et acceptée d’autocontrôle de soi (empowerment individuel). Le sens de l’intervention pour le développement des compétences psychosociales est situé dans un intervalle où s’affirme un changement éthique de paradigme au bénéfice d’un mieux-être individuel et social, et dans un espace où la réalisation de soi s’oriente, dans une certaine mesure, vers un bonheur marchandisé dans la sphère économique libérale

  • Titre traduit

    The construction of meaning of development of life skills : justifications and uses in health promotion


  • Résumé

    Since the work of World Health Organization (1946) on health promotion, summarized into the Ottawa International Charter (1986), the concept of life skills, defined as "person’s abilities to respond effectively to the requirements and tests of everyday life" appears essential part in any educational practice related to health. In over 30 years, the field of health promotion has provided any educational approach with strategies, methods and intervention tools designed, in particular, to help people develop or improve life skills. Nowadays, in France, in numerous calls of proposals, the development of life skills is a usual aim for funders of prevention and health education programs. But although often considered essential by health education professionals in their actions, the development of life skills is not yet a real object of scientific research, and its effectiveness remains rather unconfirmed. The main objective of this thesis work is to explore through a comprehensive sociological and pragmatic approach, the meaning of the intervention aimed for the development of life skills. This research is based on a discourse analysis, especially on two axes: 1) individual skills acquisition, carried by health promotion practitioners, and 2) daily use of the development of life skills, by field workers within education area in its broader sense. This analysis is supposed to help to understand worldviews transmitted by different actors through their action. The research first focuses on the study of health promotion field as ideal type to delineate its area and to identify people interested in this topic. Its theoretical basis and its ethical and socio-historical dimensions are questioned to find out the development of life skills object and to understand its goals. According to Boltansky, health promotion is a "city", considered both as a new concept and as anunder construction space of social practices. Then, these works aim to determine whether the development of life skills is a component of the new approach of the so-called "global health" as an issue for population health management. Based on other area findings (i.e. occupation, business, education and training), all of which directly and widely concerned by development of life skills, the questions they asked can by divided in two categories: 1) how was built the life skill concept– and its development-, and 2) the politicization movement which undergoes the use of development of life skills in health promotion actions. The intervention for development of life skills is a political action that engages our study at the heart of educational issues and social policies. The construction of life skills concept in the own theoretical discourse on health promotion, fed by contributions coming from other social area, induces actors’ politicization process (accountability and adaptability). The purpose of the intervention for the development of life skills in health promotion is certainly human development in its psychological (autonomy) and social (citizenship) dimensions, but the requirements involve and engage the individual in a recognized and accepted self-monitoring mechanism (individual empowerment). The meaning of development of life skills can be found in an interval where an ethic paradigm shift – to the benefit of a better individual and societies’ well being - is raising, and in an area where, to some extent, personal self-realization turns to a mercantile happiness in the liberal economic sphere


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.