Analyse de productions écrites et orales recueillies dans des classes de CM2 de Libreville et de Metz : étude linguistique et didactique

par Imeilda Ntsame Diramba

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Caroline Masseron.


  • Résumé

    La thèse s’appuie sur un recueil de 48 productions narratives, orales puis écrites, recueillies auprès d’élèves scolarisés en classe de CM2, dans deux écoles de Metz et de Libreville. La consigne – identique dans les deux situations – a consisté à demander aux élèves qu’ils racontent une histoire qui leur était arrivée et qui les avait frappés. Nous cherchions, à partir de ce recueil empirique, à évaluer « qualitativement » la compétence narrative des élèves telle que plusieurs comparaisons nous aidaient à le faire (les deux productions d’un même élève, les productions écrites de la classe française, etc.). Après une première partie qui procède à différents cadrages – théoriques et méthodologiques – les analyses des productions recueillies sont envisagées du point de vue de la temporalité interne des procès (l’avancée, la simultanéité et la régression des faits rapportés) ainsi que le suggèrent les analyse de Bres (2001). Quant à l’évaluation de la cohésion des discours produits, nous nous sommes inspirée des études sur la cohérence et la cohésion (Adam, 2011 ; Charolles 1988) pour envisager les productions d’un point de vue d’abord global – le niveau supérieur de la narrativité – sur ce qu’elles semblent indiquer comme intention signifiante. Nous avons ensuite envisagé le niveau intermédiaire des plans de texte et de leur cohésion, c’est-à-dire de l’enchaînement des énoncés et des phénomènes de liaison (ou de rupture) qui, non strictement syntaxiques, qui fondent cette cohésion. Il s’est agi, tout au long de ce travail d’éviter une conception trop étroitement normative et micro-structurelle des erreurs rencontrées. À l’issue d’une deuxième partie consacrée aux analyses des productions recueillies, la dernière partie s’efforce de reconfigurer les activités langagières dans le cadre de la didactique du français et de sérier les domaines de compétence dans lesquels s’exerce la pratique narrative d’élèves âgés d’une dizaine d’années, comme le sont ceux que nous avons soumis à notre investigation

  • Titre traduit

    Analysis of written and oral productions collected in 5th years of primary school of Libreville and Metz : linguistic and didactic study


  • Résumé

    The thesis is based on a collection of 48 narrative productions, oral and written, collected from pupils enrolled in the CM2 class at two schools in Metz and Libreville. The instruction - identical in both situations - consisted in asking the students to tell a story that had happened to them and that had struck them. From this empirical collection, we sought to evaluate the narrative competence of the pupils as "qualitatively" as several comparisons helped us to do (the two productions of the same pupil, the written productions of the French class, etc.) After a first part which proceeds to different frames - theoretical andMethodologies - the analyzes of the collected productions are considered from the point of view of the internal temporality of the processes (the progress, the simultaneity and the regression of the reported facts) as suggested by the analyzes of Bres (2001). As for the evaluation of the cohesion of the discourse produced, we based our studies on coherence and cohesion (Adam, 2011, Charolles 1988) to consider production from a global point of view - Of narrativity - on what they seem to indicate as meaningful intention. We then considered the intermediate level of the textplanes and their cohesion, that is to say, the chaining of utterances and the phenomena of bonding (or rupture) which, not strictly syntactic, underlie this cohesion. Throughout this work, we have avoided an overly normative and micro-structural conception of the errors encountered. After a second part devoted to the analyzes of the collected productions, the last part attempts to reconfigure the linguistic activities within the framework of the didactics of French and to set out the areas of competence in which the narrative practice is practiced Of students aged about ten years, as are those we have submitted to our investigation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.