Géobiologie, fengshui et démarche environnementale dans l’habitat : pratiques professionnelles et représentations

par Cécile Fries

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Marc Stébé et de Thierry Paquot.

Soutenue le 01-06-2017

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Stanislas (Nancy-Metz) , en partenariat avec Laboratoire lorrain de sciences sociales (Metz) (laboratoire) .


  • Résumé

    Dans un contexte d’inscription de l’habitat français contemporain dans une pratique durable, il s’agit de s’interroger sur les conceptions alternatives actuellement mises en œuvre, à savoir la géobiologie et le fengshui. Deux perspectives sont adoptées : les pratiques professionnelles et les représentations de la relation environnement-humain. Quelles sont les pratiques professionnelles et les représentations de la relation de l’environnement à l’humain dans l’habitat des praticiens de la géobiologie, du fengshui et de la démarche environnementale ? Que peuvent nous dire ces conceptions traditionnelles de l’habitat de la démarche environnementale dominante ? Quelles perméabilités existent éventuellement entre ces pratiques ?Deux situations se dessinent a priori : les praticiens de la géobiologie et du fengshui développeraient une vision holiste à tendance moniste de la relation de l’environnement à l’humain, tandis que les architectes de la démarche environnementale en auraient une vision plus naturaliste. L’enquête menée pour explorer cette hypothèse repose sur trois principaux corpus : 45 entretiens de praticiens, l’analyse de 18 ouvrages de référence et de 9 projets architecturaux, tous issus des trois conceptions de l’habitat étudiées.Des parcours biographiques en rupture pour des pratiques quasi-professionnelles de la géobiologie et du fengshui, des représentations variées de l’environnement et de l’humain déclinées autour de grandes figures, et l’apparition de « transferts » de représentations à l’origine de la définition de modes d’être au monde qualitatifs et éthiques, ou « habitabilités », sont les principaux résultats de cette recherche. Jusqu’ici angles morts de la recherche contemporaine en tant que conceptions de l’habitat, la géobiologie et le fengshui constituent sans doute des phénomènes qui nous permettent de questionner la production architecturale et urbaine contemporaine, et plus largement notre écologie. C’est l’objectif ultime de cette recherche, qui mobilise des apports issus de différents champs de la sociologie, tout en proposant un regard pluridisciplinaire au service de la définition d’une philosophie de l’habiter et d’une socio-anthropologie de l’habitat.

  • Titre traduit

    Geobiology, fengshui and environmental approach in housing : profesionnal pratices and representations


  • Résumé

    Today, as french housing is becoming « sustainable », it is time to question ourselves about the practice of alternative conceptions, like geobiology and fengshui. Two points of view are at stake : professional pratices and representations of the relation between environment and human being. What are this practices and representations developed by geobiology and fengshui practioners ? What can these traditional conceptions tell us about the prevalent environmental approach ? Which connexions possibly exist between them ?Two situations seem to shap : the geobiology and fengshui practitioners would have a holist and monist perception of the environment-humain being relation, while the architects of the environmental approach would have a naturalist one. Three main corpus compound the empirical research : 45 interviews with practitioners, an analysis of 18 reference books, and an analysis of 9 archtectural projects, all coming from the three housing conceptions studied.Rupture biographic paths and near professional practices for the geobiology and fengshui, varied representations of environment and human being clustered around big types, existence of a « transfer » phenomenon wich leads to the definition of qualititve ad ethical ways of being, or « habitabilities », are the main results of this reseach. Geobiology and fengshui are certainly able to interrogate architectural and urban production, as our ecology. It was the final goal of this reseach, which lies on diferent sociology fields, and tries to propose a multidsciplinary look which aimes at the definition of a philosophy of live-in and a socio-anthropology of housing.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.