L’algérianité littéraire : pour une nouvelle approche du roman algérien contemporain

par Lynda-Nawel Tebbani-Alaouache

Thèse de doctorat en Langues, Littératures et Civilisations

Sous la direction de Dominique Ranaivoson.

Le président du jury était Pierre Halen.

Le jury était composé de Dominique Ranaivoson, Faouzia Bendjelid, Patrick Crowley.

Les rapporteurs étaient Faouzia Bendjelid, Patrick Crowley.


  • Résumé

    Notre travail propose un double état de lieu tout en cherchant à placer le roman algérien dans le champ critique théorique. Il s’agit de démontrer comment la qualification du roman algérien comme [francophone] et/ou [postcolonial] impose des lectures-analyses qui échappent à la littérarité du texte, qui lui imposent des codes d’interprétation biaisés et ne permettent pas démontrer la poétique et l’esthétique des textes. Pour cela, il s’agira de dé-lire la critique théorique du roman algérien contemporain, afin de sortir des apories, des lieux communs et des réflexions enjointes à ce dernier qui souvent sont passéistes et datés. Il s’agira de faire l’état des lieux du roman algérien dans un double mouvement, l’état des lieux de ses œuvres et de ses lectures. Le dernier mouvement se veut réflexion clairement libre et subjective qui sera conclusion de notre proposition assumée d’une nouvelle conceptualisation de la production littéraire. L’algérianité littéraire comme nouvelle approche du roman algérien contemporain propose un roman qui ne s’attache plus à faire plaisir à son lecteur en lui racontant ce qu’il connait déjà ou à flatter son égo en lui laissant une béquille pour suivre un récit…L’algérianité littéraire serait une réflexion idéale de l’auteur avec son livre, avec son texte et ses personnages. Le roman algérien contemporain se meut entre une fabula et une utopie, entre mémoire et silence. Et surtout, il est ce qu’il reste à écrire

  • Titre traduit

    The literary algerianity : for a new approach of the contemporary algerian novel


  • Résumé

    Our work offers a double state of place while seeking to place the Algerian novel in the field of critical theory. This is to demonstrate how the qualification of the Algerian as novel [francophone] and/or [postcolonial] imposes readings-analyses that are beyond the literacy of the text, which impose biased interpretations codes and do not demonstrate the poetics and aesthetics of the texts. To do this, it will “dé-lire” theory of the contemporary Algerian novel criticism, in order to get out of the aporias, commonplaces and required latter reflections which are often outdated and dated. The second movement will be reading. It’s to the state of affairs of the Algerian novel in a double movement, the state of affairs of his works and his readings. The last movement is clearly free and subjective reflection that will be conclusion of our proposal assumed of a new conceptualization of literary production. The contemporary literary algerianity as a new approach to the Algerian novel offers a novel which attaches no more to please the reader by telling him what he already knows or to flatter his ego leaving it a crutch to follow a story… The literary algerianite would be a perfect reflection of the author with his book, with its text and its characters. The contemporary Algerian novel moves between fabula and utopia, between memory and silence. And above all, it is what’s left to write

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.