Organisation sémantique du lexique verbal via la relation de troponymie

par Ayman Alsmadi

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Guy Achard-Bayle et de Rana Kandeel.

Soutenue le 02-02-2017

à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) , en partenariat avec Centre de Recherche sur les Médiations (Metz) (laboratoire) .

Le président du jury était Caroline Masseron.

Le jury était composé de Narjes Ennasser.

Les rapporteurs étaient Ondřej Pešek, Mohamed Embarki.


  • Résumé

    Nous nous proposons dans cette étude une exploration de la catégorisation du lexique verbal en nous focalisant sur la relation de troponymie peu connue et rarement reprise dans la littérature, proposée par Ch. Fellbaum (1990) en raison de sa capacité à structurer hiérarchiquement le lexique verbal. Les verbs of killing présentent un cas intéressant du fait de leur nombre et de leur multiplication dans le lexique, du fait également que contrairement à d’autres champs sémantiques, ils n’ont pas été étudiés systématiquement jusqu’alors. Du côté didactique, nous étudierons ces verbes en contexte : celui de l’apprentissage du français langue étrangère par des sujets adultes en Jordanie. Nous défendrons une position qui met en question la notion d’erreur lexicale chez la catégorie de locuteurs visée : considérant que les erreurs ne constituent que des « dialectes idiosyncrasiques » (selon S. Pit Corder, 1980), nous proposons une approche qui se définit en termes de stratégies communicationnelles en focalisant sur l’utilisation des verbes en relation de (co-)troponymie intra/inter domaines, qui résulte du caractère associatif et flexible du lexique verbal d’une langue. Pour ce faire, nous traiterons la production d’énoncés non conventionnels, autrement dit « erronés », dans lesquels les verbes entretiennent une relation de (co-)troponymie en termes de « degrés de vérité » (G. Kleiber 1990), en nous appuyant sur la maxime conversationnelle de qualité chez P. Grice (1975). Nous envisagerons ces problèmes dans une perspective translinguistique : ce travail de thèse fait appel de manière convergente à des notions issues de plusieurs disciplines linguistiques, lexique et sémantique, avec un arrière-plan cognitif et didactique

  • Titre traduit

    Semantic organization on the verbal lexicon via the relation of troponymy


  • Résumé

    The purpose of this research is to explore the categorization of the verbal lexicon by focusing on the relations of troponymy, a notion which is not very known or referred to in the literature of lexicology, although it helps to structure the verbal lexicon hierarchically. Verbs of Killing present an interesting case due to their number and multiplication, but also because they are little or not yet studied. The researcher will study written performances of Jordanians studying French as a foreign language at the university level. The researcher defends a position which questions the term" lexical error" among the Jordanian learners of French. Since the language they speak is a particular type of "idiosyncratic dialects", we propose an approach that could be defined in terms of communication strategies, by focusing on the use of verbs having co-troponymy relations, intra and inter areas, resulting from the associative and flexible nature of the verbal lexicon. To do this, we handle the production of unconventional statements, which means "false", in which verbs have a relationship of (co)-troponymy in terms of "degrees of truth", according to the conversational maxim of quality in P. Grice 1975

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.