Système autonome de sécurité lors de la préparation d'un repas pour les personnes cognitivement déficientes dans un habitat intelligent pour la santé

par Nicola Kuijpers

Thèse de doctorat en Stic

Soutenue le 13-03-2017

à Lorient en cotutelle avec l'Université de Sherbrooke (Québec, Canada) , dans le cadre de École doctorale Santé, information-communication et mathématiques, matière (Brest, Finistère) , en partenariat avec Laboratoire des sciences et techniques de l'information, de la communication et de la connaissance (laboratoire) .

Le président du jury était Hélène Pigot.

Le jury était composé de Sebastien Gaboury, Willy Allègre.

Les rapporteurs étaient Fabrice Peyrard, Sebastien Gaboury.


  • Résumé

    Dans les pays développés tels que le Canada ou la France, la population est vieillissante et le nombre de personnes atteintes de déficiences cognitives augmente en conséquence. Ces troubles ont des conséquences sur les activités de la vie quotidienne pour les personnes qui en souffrent. Selon l’autonomie de ces personnes et la sévérité de leur déficience, un hébergement en centre spécialisé peut être envisagé. Ces centres spécialisés représentent souvent un coût financier énorme tant pour la personne que pour la société. Afin de limiter ces coûts, une solution alternative a émergé : les habitats domotiques. Ce sont des habitats dans lesquels un ensemble de technologies permet de pallier aux déficiences des personnes et de leur donner une autonomie accrue. L’activité de préparation d’un repas est une activité complexe qui peut présenter des risques variés pour des personnes atteintes de déficiences. Ces personnes vivent rarement seules, il faut tenir compte qu’un public varié puisse bénéficier du système. Ces habitats sont généralement déjà équipés d’appareils, il devient nécessaire pour le système de pouvoir s’adapter à ces appareils existants. L’objectif de ces travaux est la réalisation d’un prototype permettant d’assurer la sécurité lors de l’activité de la préparation d’un repas par des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et ses aidants (professionnels ou naturels). Ce prototype doit s’adapter au profil des usagers, de son environnement et du matériel sur lequel il est déployé. Pour ce faire, le système, basé sur un système multi agent, applique des règles de sécurité qui se personnalisent par le biais du profil médical des usagers. Nos travaux ont été menés au sein de deux laboratoires, qui chacun, disposent d’appareils de cuisine différents dans leurs habitats intelligents pour la santé. Le système a pu être testé dans ces deux environnements, son adaptation vis-à-vis d’une clientèle variée et pour plusieurs risques de sécurité à travers des scénarios d’usage. Les résultats de ces expérimentations ont permis de montrer que le prototype répond bien aux objectifs visés.

  • Titre traduit

    Autonomous security system for meal preparation for cognitively impaired people in a smart home


  • Résumé

    In developed countries such as Canada or France, the population is ageing and the number of people with disabilities increases. Those disabilities have an impact on their activities of daily living. According to the severity of the disability and the independance of those people, a placement in a specialized institution can be considered. Those institutions often represent huge financial costs for the people as for society. In order to reduce those costs, smart homes are an alternative solution. Smart homes make it possible for people to compensate their disabilities and increase their independance through a set of technologies. Preparing a meal is a complex activity can present various risks for those people. These people rarely live alone, and it must be taken into account that a varied public can use the system. Homes are usually already equipped with appliances, it is necessary for the system to adapt itself to these devices. This work aims the implementation of a prototype ensuring the safety of people with Alzheimer during meal preparation and their caregivers (natural or professional). The prototype must adapt itself to the user’s profiles, its environment and the appliances on which it is deployed. In order to do this, the system, based on a multi agent system, applies safety rules that are customizable through the users’ medical profiles. This work is carried out in two laboratories, each with distinct kitchen appliances in their smart home. The system had been tested in both environments, its adaptation towards different users and for several safety rules through use cases. The results of these experiments showed that the prototype meets the objectives.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Lorient). Bibliothèque universitaire.
  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Vannes). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.