De la caractérisation des Cellules Initiant le Cancer Colorectal vers un biomarqueur pronostique et de surveillance des sujets traités pour cancer colorectal

par Niki Christou

Thèse de doctorat en Biologie-Santé

Sous la direction de Muriel Mathonnet et de Serge Battu.

Soutenue le 03-03-2017

à Limoges , dans le cadre de École doctorale biologie-santé - Bio-santé (Limoges) , en partenariat avec Homéostasie Cellulaire et Pathologies (laboratoire) .

Le président du jury était Denis Valleix.

Le jury était composé de Christophe Mariette.

Les rapporteurs étaient Mehdi Ouaïssi, Abdel-Majid Khatib.


  • Résumé

    Le Cancer Colo Rectal (CCR) est la deuxième cause de mortalité par cancer dans le monde. Le risque de récidive après traitement curatif atteint 45% pour les stades 3. Une des hypothèses à l’heure actuelle pouvant expliciter le processus métastatique et les récidives est la présence en son sein de cellules « souches », pouvant « initier » le cancer. Notre réflexion s’inscrit dans la continuité des travaux réalisés au sein de notre Laboratoire, intitulés «Stratégies d’isolement et de caractérisation des cellules initiatrices de cancer colorectal», (Mélin et al, 2012). Dans une première partie, notre travail a porté sur l’analyse in vitro de la sensibilité des fractions enrichies en CIC aux différentes molécules de chimiothérapie les plus couramment utilisées en cancérologie colorectale.Puis, dans une deuxième partie, l’analyse des tumeurs obtenues après greffe a été faite ex ovo sur la Membrane Chorio-Allantoïdienne d’embryon de poulet (CAM), modèle facilement manipulable, peu onéreux et très rapide. Ce modèle étant naturellement immunodéprimé, il permet d’obtenir des informations concernant les phénomènes clés de la tumorigénèse et de la néoangiogénèse. Des analyses de la croissance tumorale, de l’histologie (prolifération, apoptose et vascularisation) et des analyses protéiques ont été menées en parallèle. De cette dernière étude, un marqueur particulier la E cadhérine, a été mis en évidence comme témoin indirect d’agressivité. En effet, au sein des tumeurs obtenues à partir de F1 HCT116, fraction himiosensible, l’expression de la E cadhérine est augmentée contrairement aux tumeurs obtenues à partir de F3 WiDr, fraction chimiorésistante, montrant une diminution d’expression de la E cadhérine.Ainsi, dans une troisième partie, sachant qu’un lien entre cellules initiant le cancer et E cadhérine a été mis en évidence, nous nous sommes focalisés sur son expression. Nous avons alors étudié son expression in vitro sur des cellules résistantes au 5 Fluorouracile. Puis, son expression a été étudiée ex vivo au sein de tissus et de sérums de patients opérés de cancer colorectal.

  • Titre traduit

    From characterization of colorectal cancer initiating cells to a prognostic biomarker and monotoring of patients treated for colorectal cancer


  • Résumé

    The ColoRectal Cancer (CCR) is the second leading cause of cancer mortality in the world. The risk of recurrence after curative treatment reaches 45% for stages 3. One of the hypotheses currently able to explain the metastatic process and the recurrences is the presence within it of "stem" cells, which can "initiate" the cancer. Our reflection is in line with the work carried out in our Laboratory, entitled "Strategies for the isolation and characterization of cells that initiate colorectal cancer" (Mélin et al, 2012).In the first part, our work focused on in vitro analysis of the sensitivity of fractions enriched in CIC to different chemotherapy molecules most commonly used in colorectal cancer (CRC). Then, in a second part, the analysis of the tumors obtained after transplantation was made ex ovo on Chicken Embryo Chorio-Allantoid Membrane (CAM), an easily manipulated model, inexpensive and very fast. This model provides information on the key phenomena of tumorigenesis and neoangiogenesis. Analyzes of tumor growth, histology (proliferation, apoptosis and vascularization) and protein analyzes were carried out in parallel. From this last study, a particular marker, E cadherin, was highlighted as an indirect link with witness of aggressiveness. Indeed, within the tumors obtained from F1 HCT116, the chemosensitive fraction, the expression of cadherin E was increased in contrast to the tumors obtained from F3 WiDr, chemoresistant fraction, showing a decrease in expression of E cadherin.Thus, in a third part, knowing that a link between cells initiating cancer and E cadherin was highlighted, we focused on its expression. We first studied its expression in vitro on 5 Fluorouracilresistant cells. Its expression was then studied ex vivo in tissues and sera of operated patients of CRC.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 03-03-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Bibliothèque électronique). Service Commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.