Communication publique et alimentation : une étude des dispositifs info-communicationnels à destination des enfants dans les écoles primaires

par Marie Berthoud

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Simona De Iulio.

Le président du jury était Yves Jeanneret.

Le jury était composé de Simona De Iulio, Yves Jeanneret, Isabelle Pailliart, Susan Kovacs, Nicoletta Diasio.

Les rapporteurs étaient Yves Jeanneret, Isabelle Pailliart.


  • Résumé

    Depuis la fin des années 1990, face aux risques sanitaires multiples associés à l’alimentation, les écoles sont devenues un champ d’intervention privilégié pour sensibiliser les enfants à la « bonne » alimentation. En France, diverses instances publiques se sont associées pour concevoir et diffuser de vastes campagnes info-communicationnelles à l’échelle nationale dont l’un des objectifs consiste à éduquer les enfants à un ensemble de normes et valeurs liées à ce qui est aujourd’hui désigné comme sain. Cette thèse se propose de saisir les enjeux de cette communication publique ainsi que sa circulation d’instance en instance et d’acteur en acteur jusque dans les écoles. Elle s’appuie sur une analyse sémio-pragmatique des dispositifs info-communicationnels et infopédagogiques produits de 2010 à 2015 par les instances publiques, ainsi que sur des observations participantes et des entretiens semi-directifs dans les écoles. Cette enquête fait apparaître deux logiques à l’œuvre. D’une part, traduits en prescriptions, protocoles et missions selon les différentes échelles territoriales et institutionnelles, les messages de santé publique montrent la volonté d’inculquer aux enfants des modèles normatifs afin qu’ils apprennent à diriger par eux-mêmes leurs conduites et celles des autres. D’autre part, ces prescriptions et dispositifs sont adaptés, transformés, réappropriés et détournés de leur objectif premier à chaque étape de leur circulation. À l’origine de ces transformations, les acteurs successifs forment une chaîne dont les derniers maillons sont les enfants.

  • Titre traduit

    Public communication and food : a study of information-communication devices for children in primary schools


  • Résumé

    Since the end of 1990s and facing up to numerous sanitary risks associated to food, schools became the favorite field of intervention to make children sensitive to so-called “proper”food. In France, diverse public authorities joined to develop and diffuse vast information and communication campaigns on a national scale. One purpose of these campaigns is educatingchildren in a set of standards, norms and values bound to what is seen today as healthy. This work is dedicated to understand what is at stake in this public communication as well as its progress through various authorities and various actors up to schools. It is built upon a semio pragmatic analysis of informative and pedagogical scheme produced between 2010 and 2015 by public authorities as well as observations and semi-directive interviews in schools. This work reveals two logics. On one hand, as messages about public health are translated into prescriptions, protocols and missions according to the various territorial and institutional scales, they demonstrate the will to instill normative models into children so that they learn to manage by themselves their conducts and those others. On the other hand, those prescriptions and devices are adapted, transformed and diverted from their first objective in every stage of their progress. At the origin of these transformations, the successive actors form a chain the last links of which are the children.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.