Etudes des mécanismes de régulation émotionnelle chez les individus alcoolo-dépendants abstinents à l'alcool à court et à long terme

par Caroline Claisse

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Jean-Louis Nandrino et de Olivier Cottencin.

Soutenue le 17-05-2017

à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) , en partenariat avec SCALab (Villeneuve d'Ascq, Nord) (laboratoire) .

Le président du jury était Isabelle Varescon.

Le jury était composé de Jean-Louis Nandrino, Olivier Cottencin, Isabelle Varescon, Lucia Romo, Pierre Maurage.

Les rapporteurs étaient Lucia Romo, Pierre Maurage.


  • Résumé

    Les dérèglements émotionnels ont été largement avancés dans le développement et le maintien des conduites addictives. Ces perturbations des processus émotionnels sont associées à l’utilisation privilégiée de stratégies compensatoires mal adaptées qui vont à leur tour entériner les conduites addictives et entraver une consolidation de l’abstinence. Ce travail vise une meilleure compréhension des facteurs de vulnérabilité de la rechute à l’alcool par l’étude de l’évolution des compétences émotionnelles avec l’abstinence à travers trois volets expérimentaux. Pour cela, nous étudierons spécifiquement les mécanismes de régulation émotionnelle considérés comme centraux dans la problématique addictive. Nous utiliserons des outils particuliers pour étudier ces mécanismes que sont des indicateurs physiologiques du système nerveux autonome.Dans un premier volet, nous avons étudié les réponses du système sympathique par la mesure du diamètre pupillaire en réponse à la présentation d’images neutres etémotionnelles (positives et négatives). Nous avons démontré qu’en situation d’induction émotionnelle les patients abstinents à court terme présentent une activation plus forte du système d’alerte sympathique que les abstinents à long terme et les participants contrôles. Le niveau intermédiaire de la réponse pupillaire observé chez les abstinents à long terme suggère une amélioration partielle dans l’activation sympathique à la présentation d’une information émotionnelle (étude 1). La variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) est un indicateur du système parasympathique, est reconnue comme marqueur de la régulation émotionnelle. L’étude de la VFC avant pendant et après une situation d’induction émotionnelle a montré une normalisation de la VFC en réponse aux stimuli émotionnels avec une abstinence à long terme. Cependant, les résultats pour les stimuli à valence négative ne sont pas différents entre les groupes abstinents à court et à long terme. Ce pattern de réponse appuie l’hypothèse d’un maintien de vulnérabilité aux émotions négatives en dépit d’une abstinence prolongée. De plus, une corrélation négative a été observée pour les deux groupes de patients entre les scores de craving et une augmentation de la VFC (étude 2). Enfin, dans un dernier volet expérimental, nous avons investigué les compétences et difficultés de régulation émotionnelle par des autoquestionnaires(CERQ et DERS) auprès de patients abstinents de quelques semaines à plusieurs années. Les résultats supportent l’hypothèse d’une limite de récupération capacités après deux ans d’abstinence (étude 3). L’étude de l’étendue des récupérations des compétences émotionnelles est une piste majeure dans la consolidation de l’abstinence. Ces trois études confirment la récupération des compétences émotionnelles avec l’abstinence mais surtout la persistance d’une vulnérabilité dans les processus émotionnels. Le caractère partiel des récupérations de ces mécanismes suppose non seulement le maintien d’une vulnérabilité en dépit d’une abstinence prolongée et met également en évidence la nécessité d’un travail d’accompagnement dans la remédiation de ces compétences à long terme. Un ensemble de perspectives de recherches et d’applications cliniques s’ouvrent au regard de ces résultats, et seront ici discutées.

  • Titre traduit

    Studies of the mechanisms of emotional regulation in alcohol-impaired individuals who are alcohol-abstinent in the short and long term


  • Résumé

    Emotional disorders are recognized as a major factor of development andcontinuity of addictive behavior. These perturbations of the emotional processes areassociated with the preference given to ill-suited compensatory strategies which will inturn perpetuate addictive behaviors and interfere with the consolidation of abstinence.This study aimed to give a better understanding of the vulnerability factors of alcoholrelapse by studying the evolution of emotional competence with abstinence over threeexperimental chapters. For this purpose, we looked more closely at the mechanisms ofemotional regulation, which are considered as crucial in the addiction problem. In orderto study these mechanisms we used specific tools like the physiological cues of theautonomic nervous system.In a first chapter, we studied sympathetic system response by measuringpupillary diameter after exposure to neutral and emotional pictures (positive andnegative). We showed that when exposed to emotional induction, short-term abstinentpatients showed a stronger activation of the sympathetic nervous system than long-termabstinent patients as well as the control group. The intermediary level of pupillaryresponse found among long-term abstinent patients suggests a partial improvement ofsympathetic activation when exposed to emotional information (study 1). Heart RateVariability (HRV) is an indicator of the parasympathetic system and is viewed as amarker of emotional regulation. The study of HRV before, during and after a situation ofemotional induction showed a normalization of HRV in response to emotional stimuliwith long-term abstinence. However, results for stimuli with negative valence are notdifferent between the long-term and short-term abstinence groups. This responsepattern supports the hypothesis that there is still a vulnerability to negative emotionsdespite the prolonged abstinence. Moreover, a negative correlation between cravingscores and increase of HRV has been observed for the two patient groups (study 2).Finally, in a last experimental chapter, emotional competence and emotional regulationdifficulties were assessed by presenting the Difficulties in Emotion Regulation Scale(DERS) and the Cognitive Emotion Regulation Questionnaire (CERQ) to few weeks tofew years abstinent patients. Results support the hypothesis of a recovery shift of twoyears of abstinence for these abilities (study 3).The study of the extent of the recoveries of emotional competence is a major leadfor the consolidation of abstinence. Those three studies confirm the retrieval ofemotional competence with abstinence but they particularly show the persistence of avulnerability in the emotional processes. The fact that there is a recovery shift for thosemechanisms not only involves the continuity of a vulnerability despite a prolongedabstinence, but also underlines the need of a work of support for the remediation ofemotional competence in the long term. These results can lead to several researchprospects and clinical applications that will be discussed here.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.