Les business models inclusifs. : Une recherche-action sur la lutte contre l’exclusion sociale, par l’emploi au cœur d’une activité économique, en France

par Jérémy Ranjatoelina

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Xavier Lecocq.


  • Résumé

    Les organisations inclusives font le choix délibéré d’employer en majorité des personnes en situation d’exclusion sociale. La présente thèse sur papiers étudie les business models des entreprises incluant majoritairement au cœur de leur création de valeur, des ressources humaines délaissées par les entreprises sur le marché de l’emploi. Elle s’inscrit dans le courant des recherches en faveur de l’inclusion économique des populations du bas de la pyramide (BoP), celui du business model des entreprises sociales, et celui de la théorie étendue des ressources. Une recherche-action en Convention Industrielle de Formation par la Recherche (CIFRE) menée pour la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) a conduit à l’analyse des portefeuilles de business models des groupes APF Entreprises, Vitamine T, et Ethik Investment. Les résultats des quatre papiers mettent en lumière les ressources et compétences clés composant la capacité d’orchestration à des fins d’inclusion de ressources délaissées. Les résultats conduisent à élaborer un référentiel dédié à l’analyse des business models des entreprises inclusives, baptisé SI-RCOV framework. Nous illustrons également la mise en œuvre d’une intention stratégique inclusive au cœur de business models. Enfin, nous avançons une (re)définition (théoriquement étayée) du business model inclusif. Ces résultats suggèrent un nouvel ancrage et une nouvelle articulation théoriques pour définir et discuter scientifiquement les business models inclusifs.

  • Titre traduit

    Inclusive business models : An action-research study on fighting against social exclusion through employment in France


  • Résumé

    Inclusive organizations deliberately and predominantly employ people in situations of social exclusion. This compilation thesis studies the business models of enterprises which predominantly include in their processes of value creation, human resources that are being wasted by the companies on the job market. It is theoretically anchored in three research streams : (1) the stream that favors individuals’ inclusion at the base of the pyramid (BoP); (2) the business model of social enterprises ; (3) the extented resource-based theory.A public-private conventionalized PhD called Doctorat-CIFRE, for “Industrial Convention for Research Training”, within the Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) represents our research context. Accordingly, this action-research led to the analysis of the business models portfolios of the following groups: APF Entreprises, Vitamine T, and Ethik Investment. The results of the four papers highlight the key resources and competences which aggregate the orchestration capability that enables the inclusion of wasted human resources. The results yield a framework for the analysis of inclusive enterprises’ business models, called SI-RCOV framework. We also illustrate how an inclusive strategic intent is carried out within business models. Finally, we advance a (theoretically supported) (re)definition of the inclusive business model. These findings suggest a new theoretical insight and a new articulation for defining and scientifically discussing inclusive business models.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.