Pôles territoriaux d’innovation et modernisation économique, la politique des "clusters territoriaux d’innovation" en Russie

par Guillem Achermann

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Dimitri Uzunidis.


  • Résumé

    Les économies dites "en transition", ayant émergé après la chute du mur de Berlin, ont disparu depuis plus d’une vingtaine d’années. Dans ces "nouvelles" économies de marché, l’accumulation de compétences et connaissances formant un "réservoir" de ressources organisationnelles et cognitives est répartie suivant une polarisation territoriale étroitement liée à l’histoire locale. En proposant, dans ce travail de recherche, le concept de "pôle territorial d’innovation", l’objectif était de formuler un outil conceptuel à l’attention des décideurs publics pour renforcer l’architecture productive des territoires. La politique des "clusters territoriaux d’innovation" a été initiée en 2012 dans 25 territoires de Russie avec pour objectif de moderniser une pluralité de systèmes productifs locaux. En prenant comme objet d’étude empirique les territoires de Novossibirsk et Tomsk en Sibérie occidentale (Russie), il est possible de constater que si les "clusters territoriaux d’innovation" de Novossibirsk et Tomsk ont initialement favorisé un processus de gouvernance locale intégrant la majorité des acteurs ou de groupes d’acteurs territoriaux locaux (pouvant contribuer à l’émergence de dynamiques d’innovation), l’État russe a par la suite imposé unilatéralement des changements décisifs dans l’organisation du développement territorial (renforçant les phénomènes de "lock-in"). Dans ce contexte, le potentiel des territoires de Novossibirsk et Tomsk à générer l’émergence des "pôles territoriaux d’innovation", s’il a été mis en évidence dans ce travail de recherche, n’a pas été valorisé par l’intégration de "clusters territoriaux d’innovation aux territoires.

  • Titre traduit

    Territorial poles of innovation and economic modernization, the policy of "territorial clusters of innovation" in Russia


  • Résumé

    The so-called "transitional economies" that emerged after the fall of the Berlin Wall disappeared for over twenty years ago. In these "new" market economies, the accumulation of skills and knowledge creating a "reservoir" of organizational and cognitive resources is spreading following a territorial polarization closely related to the local history. By proposing, in this research, the concept of "territorial innovation cluster", the main is to create a conceptual tool for the policy makers to strengthen the productive architecture of territories. The policy of the "territorial clusters of innovation" was initiated in 2012 in 25 territories of Russia aiming at modernizing a plurality of local production systems. Studying empirically the territories of Novosibirsk and Tomsk in Western Siberia (Russia), it is possible to affirm that the "territorial clusters of innovation" of Novosibirsk and Tomsk initially created local governance including the majority of localized actors or groups of actors (which may contribute to the emergence of innovation dynamics). However, later on the Russian State imposed, unilaterally, important changes in the territorial organization (strengthening the phenomena of "lock-in"). In this context, the potential of Novosibirsk and Tomsk territories to initiate the emergence of "territorial clusters of innovation" has not been enhanced through the integration of "territorial clusters of innovation" to the territories.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.