Pour Dieu, pour le roi, pour soi : les engagements politiques et religieux des Coligny-Châtillon, du millieu du XVème au millieu du XVIIème siècle

par Nicolas Breton

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Laurent Bourquin et de Hugues Daussy.

Soutenue le 30-09-2017

à Le Mans , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Cultures, Echanges (SCE) (Angers) , en partenariat avec Centre de recherches historiques de l'Ouest (Rennes) (laboratoire) .


  • Résumé

    La notion d’engagement se retrouve aujourd’hui au coeur de la grande majorité des recherches consacrées à la construction de l’État moderne en France, à la noblesse protestante ou encore aux guerres de Religion. Cette thèse s’inscrit dans ce courant dynamique de la recherche en histoire – et plus généralement en sciences humaines – mais c’est sur un temps long de presque deux siècles qu’elle propose d’analyser les mécanismes, les formes, les moyens et les conséquences des engagements politiques et religieux des membres d’une maison bien connue, mais paradoxalement peu étudiée, les Coligny-Châtillon. Au milieu du XVe siècle, Jean III de Coligny abandonne les clientèlesdu duc de Bourgogne ou du duc de Savoie et s’installe dans sa seigneurie de Châtillon-sur-Loing pour se consacrer au seul service du roi de France. Cet engagement fondamental est ensuite poursuivi par ses descendants, qui, en deux générations seulement, parviennent à se hisser au plus près du pouvoir royal.Cette position privilégiée est néanmoins remise en cause lorsque François d’Andelot, Gaspard de Coligny puis Odet de Châtillon s’engagent publiquement en faveur de la Cause huguenote.Aussi, à la rapide dégradation de la paix dans le royaume de France, répond l’inexorable chute de ces frères Châtillon dansl’estime des souverains. Une estime que leurs descendants s’efforcent à reconquérir totalement pendant près de quatre-vingts ans. Autant d’engagements qui propulsent donc les Coligny des montagnes de la Bresse et du Revermont jusqu’auConseil du roi ; qui les font progressivement glisser du statut de favoris à celui de criminels de lèse-majesté ; et qui les conduit enfin du gibet de Montfaucon jusqu’à la nécropole royale de Saint-Denis.

  • Titre traduit

    For God, for the King, for Oneself : the Coligny Châtillon's political and religious commitments from the middle of the 15th to the middle of the 17th century


  • Résumé

    Nowadays the notion of commitment is at the heart of the great majority of researches devoted to the construction of themodern State in France, the protestant nobility and the wars of religion. This thesis is part of this dynamic current of research in history – and more generally in the human sciences – but it is on a time spanning almost two centuries that it offers to analyse the mechanisms, forms, means and consequences of the political and religious commitments of a well-known house’s members, but paradoxically little studied, the Coligny-Châtillon. In the middle of the 15th century, Jean III de Coligny abandoned the clientele of the duke of Burgundy or the duke of Savoy and settled in his domain of Châtillon-sur-Loing to devote himself entirely to the French king’s service. Pursuing this crucial commitment, his descendants’ succeeded in getting closer to the royal power in only two generations. This privileged position was nevertheless called into question when François d’Andelot, Gaspard de Coligny and then Odet de Châtillon publicly pledged their support for the Huguenot Cause. Thus, the fast degradation of peace in the French Kingdom echoes the inexorable fall of the Châtillon brothers in the sovereigns’ favour ; which favour their descendants’ would strive to recover completely for nearly eighty years. So many commitments that propelled the Coligny from mountains of Bresse and Revermont to the King’s Council ; which gradually shifted them from the status of favourites to that of “criminels de lèse-majesté” ; and which finally led them from the gibbet of Montfaucon to the royal necropolis of Saint-Denis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.