Contribution à la conception d´un modèle de politique publique de développement durable pour les zones côtières pauvres : le cas de la région du Sinaloa (Mexique) et du rôle des coopératives de pêcheurs artisanaux traditionnels

par Silvia Rivera Valle

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean Desmazes et de Felipe Amezcua Martínez.


  • Résumé

    La pêche, activité ancestrale, contribue aux moyens d’existence de 10 à 12% de la population mondiale. La pêche artisanale génère plus de la moitié des captures mondiales et fournit 90% des emplois correspondants. Au Mexique, elle fournit de l’emploi à plus de 350 000 pêcheurs, organisés principalement en coopératives. Au Sinaloa, « terrain » de la thèse, les coopératives de pêcheurs artisanaux se sont progressivement enfoncées dans une crise qui met en péril leur survie. Elles sont soumises à des défis endogènes et exogènes qui se renforcent mutuellement. Les politiques publiques liées à la pêche artisanale privilégient la préservation de l’environnement et ne contribuent pas à la sortie de la pauvreté des populations côtières. La thèse fait l’hypothèse que cette sortie de la pauvreté nécessite des politiques publiques qui prennent appui sur les coopératives de pêcheurs artisanaux et qui intègrent les trois piliers du développement durable : l’environnement, l’économie et les droits humains. Sur la base d’une étude de cas approfondie et pluridisciplinaire, la recherche propose des outils et des pistes pour l’action qui s’articulent autour d’un modèle ad hoc de renforcement des coopératives. Elle propose notamment un outil de diagnostic de celles-ci, et les conclusions suivantes ont été dégagées : 1) leur rôle économique, social et environnemental justifie leur pérennité 2) cette pérennité incombe tant aux coopératives elles-mêmes qu'à d'autres acteurs 3) les politiques publiques environnementales doivent non seulement intégrer les dimensions économiques et socioculturelles concernant la pêche artisanale, mais doivent aussi mettre en place des moyens légaux qui garantiront leur efficacité.

  • Titre traduit

    Contribution to the design of a public policy model for sustainable development for poor coastal areas : the case of the Sinaloa region (Mexico) and the role of traditional artisanal fishermen’s cooperatives


  • Résumé

    Fishing, an ancestral activity, contributes to the livelihoods of 10 to 12% of the world's population. Artisanal fisheries generate more than half of the world's catches and provide 90% of the corresponding jobs. In Mexico, it provides employment to over 350,000 fishers, organized mainly in cooperatives. In Sinaloa, the location of the fieldwork, artisanal fisher’s cooperatives have gradually sunk into a crisis that threatens their survival. They are subject to mutually reinforcing endogenous and exogenous challenges. Public policies related to artisanal fisheries that favour the preservation of the environment do not contribute to lifting poverty out of coastal populations. The thesis hypothesizes that poverty exit requires public policies that rely on artisanal fisher's cooperatives and that integrate the three pillars of sustainable development : the environment, the economy and the human rights. On the basis of an in-depth and multidisciplinary case study, the research proposes tools and avenues for action based on an ad hoc model for strengthening cooperatives. In particular, it proposes a tool for diagnosing them, and the following conclusions have been reached : 1) their economic, social and environmental role justifies their perpetuity 2) this perpetuity is the responsibility of both, the cooperatives and other stakeholders 3) environmental public policies must not only integrate the economic and sociocultural dimensions of artisanal fisheries but must also establish legal means to ensure their effectiveness.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?