Mesure des tendances comportementales d'approche/évitement : le rôle des processus sensorimoteurs

par Marine Rougier

Thèse de doctorat en Sciences cognitives, psychologie et neurocognition

Sous la direction de Dominique Muller et de Annique Smeding.

Le président du jury était François Ric.

Le jury était composé de Juliane Degner.

Les rapporteurs étaient Vincent Yzerbyt, Rémy Versace.


  • Résumé

    Ces travaux portent sur les processus à l’œuvre dans la réactivation des tendances comportementales d’approche et d’évitement. Dans cette thèse, nous défendons l’idée que la réactivation de ces tendances comportementales dépend de l’information sensorimotrice présente et de sa similarité avec l’information sensorimotrice passée ayant été associée à des comportements d’approche/évitement. Dans une première partie, nous avons testé si reproduire dans la tâche d’approche/évitement l’information sensorimotrice (en l’occurrence, visuelle) la plus représentative de l’approche/évitement permettait une meilleure réactivation de ces tendances comportementales. A travers huit expériences, nous avons pu montrer que lorsque l’information visuelle de la tâche était représentative, les effets d’approche/évitement étaient plus forts que lorsque cette information visuelle n’était pas présente. Qui plus est, les effets produits lorsque cette information était présente étaient forts et réplicables. Dans les deux parties suivantes, nous avons testé l’hypothèse selon laquelle la réactivation des tendances à l’approche/évitement dépend de spécificités personnelles associées au comportement des individus. A travers sept expériences, nous avons pu montrer que les tendances d’approche/évitement réactivées variaient en fonction de caractéristiques personnelles, théoriquement associées au comportement réel des individus envers des groupes sociaux et envers un produit de consommation. De manière générale, ces travaux sont cohérents avec l’idée que la réactivation des tendances à l’approche/évitement prend sa base sur l’information sensorielle ayant accompagné ces actions passées

  • Titre traduit

    Measure of approach/avoidance behavioral tendencies : the role of sensorimotor processes


  • Résumé

    This work focuses on the processes underlying approach/avoidance tendencies reactivation. In this thesis, we defend the idea that these tendencies reactivation depends on the present sensorimotor information and its similarity with past sensorimotor information associated with approach/avoidance behaviors. In the first part, we tested if reproducing the most representative sensorimotor (here, visual) approach/avoidance information led to a better reactivation of approach/avoidance tendencies. Through eight experiments, when the visual information displayed in the task was representative of these actions, approach/avoidance effects were stronger than when this visual information was absent. Moreover, the effects we produced (with this visual information in the task) were strong and replicable. In the two next parts, we tested if the reactivation of approach/avoidance tendencies depends on personal characteristics theoretically associated with approach/avoidance behaviors. Through seven experiments, we showed that approach/avoidance tendencies varied as function of these personal characteristics theoretically associated with intergroup behaviors and consumption behaviors. Overall, this work is in line with the idea that approach/avoidance tendencies reactivation rely on sensory information associated with past approach/avoidance actions

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?