Littérature et musique dans l’œuvre de José Manuel Caballero Bonald.

par Ismaël Chataigné

Thèse de doctorat en Études Hispaniques et Hispano-Américaines

Le président du jury était José María Micó.

Le jury était composé de Isabel Román Gutiérrez, Juan Montero.

Les rapporteurs étaient Bénédicte Mathios.


  • Résumé

    José Manuel Caballero Bonald est aujourd’hui une véritable référence dans le monde littéraire hispanique du XXe siècle. Ayant excellé tout au long de son parcours dans des genres aussi variés que la poésie, l’essai, le roman et l’article de presse, il a obtenu les plus grandes distinctions, notamment le Prix Cervantès (2012).Cette étude s’articule autour de trois parties. Dans la première, « Le dialogue entre les arts », nous proposons une approche de la problématique de la multidisciplinarité de l’art à partir de l’analyse de l’œuvre critique et littéraire de notre auteur. Nous observons d’abord le contexte historique et sociologique des différents domaines de l’art qui le concernent, pour ensuite présenter une vision holiste de sa pensée esthétique et philosophique en relation avec le phénomène artistique. Cette démarche nous permet de nous interroger précisément sur la question des limites structurelles et sémantiques qui rapprochent et séparent la littérature de la musique.Nous nous penchons dans une deuxième partie, « Poétique musicale », sur la définition des aspects musicaux de sa poétique en relation avec le concept de la musicalité de la parole. L’aspect sonore de son œuvre, qu’il soigne d’une façon minutieuse, se construit en harmonie avec ses sources primaires et avec les mouvements littéraires qui traversent son écriture. Dans la pensée de Caballero Bonald, la construction musicale du texte est en intime relation avec son expérience vitale, avec sa mémoire, ainsi qu’avec toutes les résonances qui traversent son esprit. L’image de l’écoute intérieure qui précède l’écriture rapproche son acte créatif du processus de création musicale. C’est à travers l’ensemble de ces notions que nous rassemblons et que nous étudions des fragments choisis de son œuvre : extraits et poèmes où la suggestion, l’évocation, et d’autres procès issus de l’esthétique sonore, les rapprochent indéniablement du langage musical. D’autre part nous abordons, à partir de l’étude de la sonorité de son œuvre, la problématique des genres et d’autres débats convergents issus de la théorie de la littérature, qui opposent des concepts comme tradition/expérimentation, oralité/écriture ou poésie/prose.Enfin notre dernière partie, « La musique dans son œuvre », est consacrée à l’étude de la présence de la musique dans ses écrits, en particulier ceux s’intéressant au flamenco, d’un point de vue thématique et symbolique. La musique est présente, sans exception, dans tous ses romans et dans tous ses livres de poésie. Parmi toutes ces musiques, l’art flamenco occupe une place privilégiée dans son œuvre. À partir de la relation féconde entre littérature et flamenco, que l’on découvre tout au long de ses romans et poèmes, nous proposons une révision de la poétique de « lo jondo », et des relations entre la poésie savante et cette forme authentique de poésie de tradition orale. Parallèlement à sa sensibilité musicale, nous étudions la présence du silence et des paysages sonores dans son œuvre en tant que symbole et comme outil rhétorique. L’ensemble des symboles musicaux qui traversent son œuvre nous dévoilent quelques questions essentielles pour les études musico-littéraires, que nous abordons à travers sa pensée poétique et philosophique : vers et musique se mêlent-ils ? Comment définir l’amplitude sonore de la musique ?En dernier lieu, et pour apporter une réponse à ces questions, nous nous rapprochons du caractère mélomane de José Manuel Caballero Bonald, marqué par sa trajectoire professionnelle en tant que producteur musical, parolier, anthologiste du chant flamenco et folkloriste. Si l’influence de la musique dans son œuvre littéraire justifie en grande partie sa conception holiste de l’art, sa poétique musicale et ses incursions dans le milieu professionnel de la musique nous renvoient vers un échange ambivalent qui justifie la nature comparatiste et multidisciplinaire de notre étude.

  • Titre traduit

    Literature and music in José Manuel Caballero Bonald's works.


  • Résumé

    José Manuel Caballero Bonald is one of the greatest Spanish writers of the 20th and the 21st centuries. His works have been awarded the most important prizes of Hispanic literature. He is also one of the last members of the Generation of ‘50, also known as "The kids of the war".This study is divided into three chapters. The first, "The Dialogue Between the Arts", offers a general approach to the multidisciplinary of the arts, in connection with Caballero Bonald’s critical articles and pieces of literature in which he emphasises this point. The chapter examines the historical and sociological context of the concept of intersemiotics to understand the way artistic domains figure in his writings. It also explains his holistic vision of the arts, his aesthetic thinking and his philosophy. From the perspective of intersemiotics, this enables the analysis of the structural and semantic limits that join and divide literature and music.The second chapter, "Musical Poetics", studies the musical aspects of his poetics, specifically in relation to the idea of musicality of the word. The musical side of his work, which is always meticulously composed, is built in harmony with his primary sources and with the literary movements that can be perceived in his writings. In Caballero Bonald’s thinking, the musical construction of the literary text is intimately related with his life experience, his memory, and all the resonances crossing his mind. The image of the inner ear as the source of the poetic word, which harks back to the mystical poetry of the Spanish Golden Age, brings his act of creation closer to the nature of music, which is built on a similar principle. On this basis, the chapter offers a close reading of several extracts from his works: fragments and poems in which suggestion, evocation, and other proceedings derived from the aesthetic of sound get him genuinely closer to the musical language. In this way, without leaving the borders of literature and music, the chapter examines, starting from the study of the musicality of his writings, the problematic of gender and other issues concerning literary theory, such as the opposition of tradition and experimentation, orality and writing, or poetry and prose.The last chapter, "The Music in his Works", is devoted to the study of the presence of music in his writings from a thematic and symbolic perspective. Music is mentioned in every single novel and book of poems he has published. Among the different music genres he mentions, flamenco undoubtedly plays the leading role in his writings, modernising the relation with scholarly literature that started around the 15th century. In this way, the chapter examines his "Poética de lo jondo", and reconsiders the relationship between scholarly literature and this original form of oral tradition. Given his musical sensitivity, the chapter also studies the presence of silence and the soundscapes in his works. The large number of musical symbols in his writings invites us to think about some of the main questions referred to by the emergent fields in the intersections between literary and musical scholarship. The chapter answers some questions through his poetic and philosophical thinking: Can verse and melody become the same thing? How could we define the sounding range of music?Finally, having answered the above-mentioned questions, this PhD thesis explores the evidence attesting to José Manuel Caballero Bonald as a cultivated person within musical culture. This evidence is mainly embedded in his professional work as music producer, songwriter and folklorist. It is the influence of music on his writings that has been studied in detail in this thesis and, in fact, justifies his holistic conception of art. His musical poetics and his incursions into the professional environment of music reveal an ambivalent exchange between them that justifies the comparative and multidisciplinary nature of this study.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.