Facteurs influençant la prise de décision sur la vaccination contre le HPV

par Ekaterina Shemelova

Thèse de doctorat en Psychologie clinique et pathologique

Sous la direction de Catherine Blatier.


  • Résumé

    Le taux de couverture vaccinale contre le papillomavirus humain (HPV) reste faible en France autour de 20%. Ce travail porte sur l’attitude adoptée par la population française afin de comprendre les motivations et les freins à la vaccination HPV.Une série d’études, qualitatives et quantitatives, a été réalisée en 2014-2016 sur deux populations, la première de jeunes filles de 15 à 25 ans et la deuxième de mères ayant des filles âgées de 11 à 16 ans. Notre approche méthodologique est essentiellement basée sur le modèle combiné issu de la théorie du comportement planifié (Theory of Planned Behavior, TPB, Ajzen, 1991) et du modèle des croyances relatives à la santé (Health Beliefs Model, HBM, Rosenstock, 1974). Parmi les modérateurs de la décision les deux systèmes de motivation décrits par Carver et White (1994) ont été retenus. En complément, une étude expérimentale a été conduite basée sur la Théorie des perspectives (Prospect Theory) de Kahneman et Tversky (1979). Les analyses statistiques ont été effectuées avec les logiciels R et SPSS. Plusieurs traitements statistiques ont été opérés sur les données : analyse des comparaisons, analyse en composantes principales (ACP), régressions linéaires multiples, ANCOVA etc.Les résultats apportent de nouveaux éclairages quant au processus de décision d’acceptation ou de refus de vaccination. Le modèle mis en évidence par ces études fait apparaître des facteurs caractéristiques tels que l'attitude favorable à la vaccination, la sécurité du vaccin, le contrôle perçu ainsi que le regret anticipé, qui jouent un rôle déterminant dans le processus de décision. L’environnement médical et familial proche jouent également un rôle essentiel.

  • Titre traduit

    Study of factors affecting decision-making in HPV vaccination


  • Résumé

    The immunization coverage against HPV remains around 20%. The attitude of French girls was studied to understand the motivations and breaks to HPV.Several studies, qualitative and quantitative, were conducted in 2014-2016 on two populations, first sample of young women aged 15 to 25 years and second of mothers of girls aged 11 to 16. Our methodological approach is essentially based on the handset model from The Theory of Planned Behavior (TPB, Ajzen, 1991) and the Health Beliefs Model (HBM, Rosenstock, 1974). To find the moderators of making decision we opted for the two motivational systems described by Carver and White (1994). Finally, the experimental study we were inspired by the Prospect Theory of Kahneman and Tversky (1979). Statistical analyzes were performed using the softwares R and SPSS. Four types of treatment were carried out on the data: Analyze of comparisons (1); Principal Component Analysis (PCA) (2); Linear Regression to explain an intention to be vaccinated by some variables that allows us to make a prediction (3), and ANCOVA (4).The results provide new insights about the process of decision on vaccine acceptance. It appears that the favorable attitude to vaccination, the vaccine safety, the perceived control, and the anticipated regret play an important role in this decision process as well the doctor’s advice and family.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.