De la défense révolutionnaire. Une lecture transversale des années 1970 italiennes à travers le prisme du Soccorso Rosso (1969-1980)

par Guillaume Guidon

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marie-Anne Bonucci.

Le président du jury était Christophe Bouillaud.

Le jury était composé de Vanessa Codaccioni, Olivier Forlin, Monica Galfré.

Les rapporteurs étaient Frédéric Attal.


  • Résumé

    Au cours des années 1970, l’Italie fut confrontée à une violence politique et sociale d’intensité particulière. Pendant cette période, le monde de la justice fut exposé à plus d’un titre. Non seulement magistrats et avocats furent impliqués dans les procédures judiciaires visant les protagonistes de la violence mais leur action fut également au cœur de controverses, les uns étant accusés d’être au service d’un État autoritaire ou répressif quand les autres étaient mis en cause pour d’éventuelles complicités avec les militants incriminés. Dans le même temps, de nombreux groupes de la gauche révolutionnaire décidèrent d'occuper le soutien de l'anti-répression et du soutien aux prisonniers politiques. Parmi ces organismes politiques, le Soccorso Rosso s'est imposé comme le principal, de par sa longévité, sa présence diffuse sur le territoire italien et l'implication de différents univers et couches sociales en son sein. De l'engagement d'intellectuels et de nombreux "avocats-militants" à la politisation des procès, en passant par les problématiques d'une lutte contre la prison ou d'une solidarité avec les détenus issus de la lutte armée, la trajectoire du Soccorso Rosso nous permet de traverser cette décennie d'une histoire encore en chantier afin de relire la période à travers la question de la répression pour comprendre la nature et la signification de la crise que connut l’Italie au cours de ces années.

  • Titre traduit

    About revolutionary defense. A transverse reading of the Italian 1970s through the prism of "Soccorso Rosso" (1969-1980)


  • Résumé

    During the '70s, Italy was confronted by a particulary intense violent politics. In this period, the justice system was severly exposed. Not only magistrates and lawyers were implicated in the law processes aiming violent protagonists but also their actions were deeply controversial. One part of the magistrates and the lawyers were accused of serving an autoritarian and repressive state, while the others were incriminated for having possible complicities with the militants. At the same time, numerous groups of the revolutionary left decided to occupy the ground of the anti-repression and the support to the political prisoners. Among these political groups, Soccorso Rosso stood out as the main thing, due to its longevity, its presence spreads on the Italian territory and the implication of various universes and sectors of society within it. The commitment of intellectuals and numerous "militant-lawyer" in the politicization of the trials, including the problems of a fight against the prison or a solidarity with the prisoners stemming from the armed struggle, the trajectory of Soccorso Rosso allows us to cross this decade of a still under construction history to reread the period through the question of the repression to understand a nature of the crisis which shook Italy during this years.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.