Comprendre la transformation institutionnelle et structurelle d'un système de service public urbain qui devient smart : une approche néo-schumpétérienne pour comprendre l'innovation technologique et institutionnelle dans les systèmes de service

par Milena-Jael Silva-Morales

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Radu Burlacu et de Camal Gallouj.

Le président du jury était Marie-Christine Monnoyer-Longé.

Le jury était composé de Radu Burlacu, Marie-Laure Gavard-Perret.

Les rapporteurs étaient Gilles Rouet, Faridah Djellal.


  • Résumé

    Cette thèse contribue à la compréhension d’un phénomène émergent et complexe : la transformation/smartisation du système de service public urbain. Cela comprend la combinaison de différents secteurs de services tels que les transports, le tourisme,les taxes, etc. Du point de vue conceptuel, nous établissons trois piliers pour la Science du Service : Système de service (SS), Innovation de Service (IS) et Logiques Institutionnelles de Service (LIS). Nous commençons par proposer une méthode basée sur l’analyse sémantique latente (LSA), l’analyse factorielle (FA), le text mining et la théorie enracinée. Il s’agit de mettre en évidence de manière inductive et interdisciplinaire, 30 années d’évolution de la structure intellectuelle de SS, IS et LIS, de 1986 à 2015. Ceci nous a permis d’étudier les théories associées à ces thèmes, dans plusieurs domaines dans le temps. Grâce à cette étape, nous avons pu justifier le choix de deux théories permettant d’étudier la dynamique de la transformation institutionnelle et structurelle d’un système de service : 1) la théorie du travail institutionnel entre logiques collectives, antagonistes, et complémentaires, et 2) la pensée complexe. La théorie du travail institutionnel nous a permis de mettre en évidence le processus de transformation des arrangements institutionnels. La pensée complexe, comme cadre intégrateur, nous a permis de mettre en évidence le contenu, ou les effets, de la transformation institutionnelle, en considérant le tout et les parties d’un système de service public urbain qui devient smart. L’architecture de la recherche est basée principalement sur la théorie enracinée, l’observation, les archives, l’étude de cas longitudinale multiniveaux (i.e. locale et nationale) via le modèle dialogique(Parmentier-Cajaiba & Avenier, 2013) et le paradigme épistémologique constructiviste pragmatique (PECP). Aussi, nous utilisons deux hypothèses ontologiques du travail : l’ontologie relationnelle et l’ontologie du devenir. Du point de vue théorique, notre recherche contribue au affinement théorique de la littérature sur SS, IS et LIS en proposant une définition du construit "système de service public urbain smart". Cette définition est accompagné de trois modèles heuristiques résultants d’une analyse par le processus et par le contenu de la transformation et de la théorie enracinée (Gioia & Chittipeddi, 1991 ; Gioia et al., 2013). Le premier modèle heuristique contribue à la compréhension du processus de travail institutionnel pour la co-création d’arrangements institutionnels (i.e. standard, normes, les ressources frontières, APIs) entre deux logiques collectives antagonistes et complémentaires (Morin, 2005 ; Smets & Jarzabkowski, 2013 ; Greenwood et al., 2017) : la logique de service dominant du marché (Lusch & Nambisan, 2015 ; Vargo & Lusch, 2016) et la logique du service public (Osborne et al.,2015 ; Osborne, 2017). Le deuxième modèle heuristique met en évidence les composantes structurales d’un système de service public qui devient smart. Le troisième modèle heuristique souligne les moteurs et les freins de la transformation institutionnelle et structurelle.

  • Titre traduit

    Understanding the institutional and structural transformation of an urban public service system that becomes smart : an approach by from the Service Science pillars service system, service innovation and institutional service logics


  • Résumé

    This thesis contributes to the understanding of an emergent and complex phenomenon: transformation/smartization of the urban public service system. This involves innovative, context-sensitive and interoperable public service systems, as well as the cross combination of different services sectors such as transport, tourism, taxes, etc. We define three pillars of service science : Service System (SS), Service Innovation (IS) and Institutional Service Logic (LIS) in order to develop a process and content research to understand the dynamics of urban public service system institutional and structural transformation. We propose a method based on Latent SemanticAnalysis (LSA), Factor Analysis (FA), text mining and grounded theory to inductively reveal 30 years of evolution of interdisciplinarySS, IS and LIS intellectual structure from 1986 to 2015. In particular, we analyze the process of institutional work between antagonisticand complementary collective logics. Then, we mobilize complex thinking as an integrating framework of components of the urban publicservice system that becomes smart, as a whole and its parts. Our research design is based on grounded theory ; observations, longitudinalcase study with a multi-level approach (i.e. local and national) ; the dialogic model(Parmentier-Cajaiba & Avenier, 2013) and the pragmaticconstructivism epistemological paradigm (PECP). We define two working ontological hypotheses : the relational ontology and becomingontology. From the theoretical point of view, our research contributes to the theoretical refinement of the literature on SS, IS and LIS. Wepropose three heuristic models from a process and content analysis (Baines et al. 2017) and grounded theory (Gioia & Chittipeddi, 1991 ;Gioia et al., 2013). The first heuristic model contributes to the understanding of the institutional work process for the creation of institutionalarrangements (Standard, boundary resources, APIs) between two antagonistic and complementary collective logics (Morin, 2005 ; Smets & Jarzabkowski, 2013 ; Greenwood et al., 2017) : the service-dominant logic of the market (Lusch & Nambisan, 2015 ; Vargo & Lusch, 2016)and the public service logic (Osborne et al., 2015 ; Osborne, 2017). The second heuristic model highlights components of a smart publicservice system. The third heuristic model highlights the drivers and barriers of institutional and structural transformation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.