Open-Design. Modélisation du processus de conception ouverte dans le cadre du développement de produits tangibles

par Etienne Boisseau

Thèse de doctorat en Génie industriel

Sous la direction de Jean-François Omhover et de Carole Bouchard.

Soutenue le 28-09-2017

à Paris, ENSAM , dans le cadre de École doctorale Sciences des métiers de l'ingénieur (Paris) , en partenariat avec Laboratoire Conception de Produits et Innovation (LCPI) (laboratoire) et de Laboratoire Conception de Produits et Innovation / LCPI (laboratoire) .

Le président du jury était Julie Le Cardinal.

Le jury était composé de Jean-François Omhover, John S. Gero, Marc Le Coq.

Les rapporteurs étaient Jean-François Boujut, Emmanuel Caillaud.


  • Résumé

    L’open-source a révolutionné le secteur informatique par une nouvelle approche publique, décentralisée, et asynchrone de la conception qui encouragela collaboration entre pairs. De nouveaux acteurs et pratiques ont bouleverséle processus de conception, mais aussi donné lieu à des succès industriels.Cette approche se répand aujourd’hui à la conception de produits tangibles,à cause de la numérisation et la démocratisation de ce processus — c’est laconception ouverte.Nombre de pratiques hétérogènes sont cependant regroupées sous ceterme. Les liens avec les pratiques existantes ne sont pas non plus clairementidentifiés. Enfin, peu d’informations à propos du processus de conception ontété formalisées dans la littérature scientifique. Cela freine le développementd’outils pertinents qui permettraient aux concepteurs d’exploiter pleinementles spécificités de la conception ouverte.Ainsi, nous nous sommes intéressés à la modélisation du processus deconception ouverte, dans le cadre du développement de produits tangibles.Nous avons d’abord élaboré une typologie des pratiques via une revue systématique de la littérature. Ensuite, via une approche par théorisation ancrée,nous avons construit des modèles mettant en lumière les différentes facettesdu processus de conception : phases, acteurs, représentations intermédiaires.À travers notre état de l’art, nous avons défini et cartographié la conception ouverte et les notions connexes. Par l’étude de 624 entrées de la base dedonnées Scopus, nous avons identifié trois types de pratiques : do-it-yourself,meta-design, and industrial ecosystem. Elles sont liées au statut (amateur ouprofessionnel) des concepteurs et destinataires du processus. Nous avonsaussi construit deux modèles du ‘do-it-yourself open-design’ à partir d’interviews semi-directifs de 11 participants à des projets de conception ouverte.Cette approche apparaît influencée à la fois par le logiciel libre et la conception amateur. La qualité de nos modèles et de notre modélisation a été validéepar l’outil statistique.Cette étude ambitionne d’être une référence pour de futures recherchessur la conception ouverte, en proposant un panorama détaillé des pratiquesliées à ce phénomène. Nos modèles descriptifs doivent servir de point dedépart pour développer des outils pertinents à l’intention des praticiens.Notre méthode de modélisation peut également être répliquée dans d’autrescontextes pour formaliser des processus encore non cartographiés.

  • Titre traduit

    Open-Design. Modeling the open-design process in the development of tangible products.


  • Résumé

    Open-source revolutionized the software industry through a public, decentralized, and asynchronous development paradigm that fosters collaboration among peers. New practices and stakeholders disrupted the designingprocess, yet led to industrial successes. Due to the digitalization and democratization of the designing process, this approach now spreads to thedevelopment of tangible artifacts. This is open-design.However, open-design currently appears as an umbrella term that encompasses from amateur do-it-yourself projects to sector-scale industrialcollaborations. It is not clear either, how these practices relate to existing designing approaches. Finally, little knowledge about the open-design processis formalized. This impedes the development of adequate tools for helpingpractitioners to make the most of it.Therefore, we investigated how to model the open-design process in thedevelopment of tangible products. First, we developed a typology of open-design practices based on a systematic search and review of the scientificliterature. Then, we selected one of the types identified and modeled thedifferent facets of the designing process (activities carried out, stakeholdersinvolved, and boundary objects used) in this context, using a groundedtheory-based approach.Through our literature review, we mapped open-design in relation to existing designing approaches, and to coined a new definition thereof. Based on624 papers indexed in the Scopus database, we identified three types of practices — do-it-yourself, meta-design, and industrial ecosystem — which arerelated to the status (professional or amateurs) of the processes’ stakeholders and addressees. We also constructed two models of the ‘do-it-yourselfopen-design’ process using semi-directive interviews of 11 project leaderswho took part in the PoC21 innovation camp. They depict open-design as adesigning process influenced by both open-source software developmentand amateur design. We tested the quality of our models and our modelingmethod via statistical analysis.This study aims to be a cornerstone for future research on open-designby providing an overview of practices linked to this phenomenon. Ourdescriptive models should serve researchers for providing practitioners ofopen-design projects with relevant tools and methods. Our modeling methodcould also be applied in other contexts to formalize uninvestigated designingpractices.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Arts et Métiers. Campus. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.